Fiche numéro : 11

Janvier - Michel

Fiche n°11 – Le personnage du mois de janvier 2023

Michel

Personnage des bandes dessinées éponymes de Pierre Maurel aux éditions L’Employé du Moi

Antihéros de cette série éponyme, Michel est un quarantenaire un brin lourdé, quoique pas autant qu’il n’y paraît. S’il voue un profond mépris au progrès et à la modernité, il fait néanmoins preuve de curiosité et d’habileté pour réaliser ce qui fait sens pour lui : ses reportages radio. Entre deux missions d 'intérim gonflantes, équipé de son micro-enregistreur, il sillonne les routes de sa région pour enquêter sur une grève des cheminots, les travailleurs sans-papiers exploités par un patron de PME du coin, ou encore les conflits d’intérêts dans la mairie de sa petite ville.

Maladroit et malchanceux, Michel s’échine à rester fidèle à ses idées et à ses engagements. S’il a tout du loser grognon, il n’est pas aigri pour deux sous et sa générosité nous le rend d’autant plus attachant. Vraiment : Michel et rebelle sont deux mots qui vont très bien ensemble.

L’ŒUVRE

Michel en a gros. Les importuns se pressent de plus en plus dans son quotidien : le riche qui bloque son petit chemin avec sa remorque à bateau, son petit kapo de manager, les flics (derniers fonctionnaires encore visibles)... Le pessimisme apparent de la série permet de mieux mettre en lumière Michel, vivant d’amour et d’eau fraîche, mais aussi farfouillant et débusquant les poches de résistance, là où l’humain est capable du meilleur. Pierre Maurel réussit à se moquer de son monde avec légèreté et justesse, en évitant l’écueil de la posture moralisatrice. Chacun agit comme il peut, avec l’étroite marge de manœuvre accordée par la brutalité de notre système. En suivant Michel dans ses bourdes, dans ses bons moments et dans ses galères, on oscille en permanence entre burlesque et drame social. La diversité des personnages, simples à leur niveau, donne une fresque complexe, un petit condensé de vie.

L'AUTEUR

Michel n’est pas tout à fait étranger au parcours de son auteur qui a louvoyé entre plusieurs boulots ingrats avant de se consacrer à la BD. Pierre Maurel le crée en 2006, avant de le faire revenir en 2017 dans son fanzine Bento, parmi les créations d’auteurs tels que Lucie Castel, Matthias Lehmann ou encore Noah Van Sciver. Cette prépublication débouche sur une série chez L’Employé du Moi retenue en 2020 dans la sélection officielle d’Angoulême.

Fiche rédigée par Théo Ancelin

Michel

Michel

Prix 7.10 €