Fiche numéro : 9 - septembre 2022

Octobre - Anne Sullivan

Fiche n°9 – Le personnage du mois d'octobre 2022

Anne Sullivan

Un personnage du roman L’histoire d’Helen Keller de Lorena A. Hickok (1893-1968) publié aux éditions Pocket Jeunesse

La jeune Anne, tout juste diplômée de l’école pour aveugles Perkins, est embauchée par les parents d’Helen, une fillette sourde et aveugle coupée du monde. Constamment en colère, incapable de communiquer ses besoins et émotions, la petite fille est prisonnière de son handicap. L’arrivée d’Anne, patiente et déterminée, bouleverse son quotidien et illumine son monde : grâce à une langue des signes basée sur le toucher, Helen apprendra à lire et écrire le braille, à “lire” sur les lèvres et même à parler !

Avec dévouement et abnégation, Anne consacrera sa vie à Helen. Afin qu’elle puisse étudier, Anne sera ses yeux, les ouvrages en braille étant encore trop rares à cette époque. Sa vue, déjà mauvaise se dégradera progressivement, la laissant aveugle à son tour. Grâce à Anne, Helen obtiendra son diplôme et voyagera dans le monde entier, sensibilisant l’opinion publique au handicap. Elles vivront ensemble tout au long de leur vie.

L’ŒUVRE(d'une vie)

Helen Keller (1880-1968), écrivaine et militante politique américaine, est diplômée en 1904 d’une licence de Lettres de l’Université de Radcliffe. Autrice d’une dizaine d’ouvrages, son autobiographie Sourde, muette, aveugle, l’histoire de ma vie sera adaptée au cinéma et au théâtre sous le titre Miracle en Alabama.

Très engagée dans la vie politique, elle militera notamment pour la démocratisation de l’usage du braille et le droit de vote des femmes. Elle fréquente de nombreuses personnalités telles que Marc Twain, Charlie Chaplin, Thomas Edison... Elle reçoit en 1964 la médaille présidentielle de la Liberté et demeure encore aujourd’hui une inspiration pour de nombreuses personnes.

L’AUTRICE

Lorena A. Hickok (1893-1968) est unejournaliste et écrivaine. Son roman L’histoire d’Helen Keller reste à ce jour son ouvrage le plus connu. Elle a également entretenu une abondante correspondance avec Eleanor Roosevelt durant plus de trente ans.

« Brusquement, Helen laissa tomber la tasse. Elle demeura absolument immobile, rigide, respirant à peine. Elle SAVAIT. [...] Une sorte de révélation confuse, puis très claire, lui était venue soudain, une pensée nouvelle s’était mise à tourner dans sa tête. - E-a-u ! e-a-u ! cette chose merveilleusement fraîche, cette chose amie, c’était e-a-u ? »

Fiche rédigée par Lina Pasquet