mardi 5 mars 2024 à 19h30

Mathieu Belezi et Kamel Khélif : rencontre

Thème : Rencontres et Débats
Librairie Millepages à Vincennes

Places disponibles : 33

Nous avons la joie de recevoir Mathieu Belezi qui nous revient après Attaquer la terre et le soleil (Prix du Livre Inter 2023). Toujours aux éditions du Tripode, nous aurons en avant première, Moi, le glorieux, et son préquel Le temps des crocodiles. Kamel Khélif, artiste peintre et illustrateur du roman accompagnera l'auteur.

*

Réservation indispensable dans la limite des places disponibles

Résumé éditeur :

L’Algérie française s’effondre, les fellaghas ont pris les armes et la révolte explose : les colons quittent le pays par bateaux entiers. Mais Albert Vandel, le plus riche d’entre eux, refuse l’évidence et décide de rester. Habité par sa rage, fabuleusement vieux et toujours terrifiant, il défie l’apocalypse qui s’annonce. Barricadé dans sa forteresse, entouré de ses derniers fidèles, il décide, coûte que coûte, d’honorer jusqu’au bout sa légende. 
Roman de la démesure coloniale et de la folie occidentale, à la fois farce et tragédie, Moi, le Glorieux se présente comme l’un des plus grands textes de l’auteur révélé par ­Attaquer la terre et le soleil (Le Tripode, Prix littéraire Le Monde 2022 et Prix du Livre Inter 2023).

*

Mathieu Belezi :

Mathieu Belezi a enseigné en Louisiane (États-Unis), et beaucoup voyagé. Il a vécu au Mexique, au Népal, en Inde, et dans les îles grecques et italiennes. Il partage désormais sa vie entre la France et l'Italie.
Au Tripode, il est l'auteur de Attaquer la terre et le soleil (Prix littéraire Le Monde et Prix du Livre Inter), Le Petit roi, Moi, le glorieux, Le Temps des crocodiles.

Kamel Khélif :

Né à Alger, Kamel Khélif vit à Marseille depuis le milieu des années 1960. Artiste autodidacte, inventeur de ses propres techniques de peinture, il est l’auteur d’une œuvre inclassable qui chemine entre l’art, la littérature et l’essai. De Homicide (avec Amine Medjdoub, Z’éditions, 1996,) à Même si c’est la nuit (Otium, 2019) en passant par ses ouvrages conçus avec Nabile Farès (dont La jeune femme et la mort, 2010, Rackham), Kamel Khélif convoque notre rapport à la mémoire, à l’exil, au métissage des cultures. Admirateur de l’œuvre de Mathieu Belezi, il a accepté d’en donner sa vision dans Le Temps des crocodiles (Le Tripode, 2024).