mercredi 15 février 2023 à 19h30

Rencontre avec Eric Faye et Arno Bertina

Thème : Rencontres et Débats
Librairie Millepages à Vincennes
91 rue de Fontenay, Vincennes

Places disponibles : 40

Peut-on résister à l'offensive néo-libérale ? Nous avons le plaisir d'inviter Arno Bertina et Eric Faye qui explorent avec justesse et précision les contradictions de notre époque. Récit documentaire d'un côté, roman social et psychologique de l'autre : toutes les formes littéraires ont leur manière de sonder la violence économique.

Arno Bertina a fait paraître, "Ceux qui trop supportent" chez Verticales.

Eric Faye vient de publier aux éditions du Seuil, "Il suffit de traverser la rue, petite saga des années 2010".

*

Réservation indispensable dans la limite des places disponibles

Eric Faye, "Il suffit de traverser la rue", Seuil, 2023.

Années 2010, un journaliste vit de l’intérieur les convulsions de l’entreprise de presse pour laquelle il travaille depuis un certain temps : rachat, brutalité managériale, obsession du profit envers et contre tout... À l’occasion d’un plan de départs volontaires, il prend ses cliques et ses claques en saisissant au vol une opportunité de reconversion professionnelle. Mais, dans les méandres des organismes de formation qui sont un business à part entière, rien ne va se passer comme prévu, sous le regard de l’ex-homme d’information qui est aussi poète à ses heures perdues. Au fil de ce roman, Eric Faye brosse le tableau d'une classe moyenne incapable de résister à l'offensive néo-libérale et de se mobiliser lorsqu'elle est attaquée.

Né en 1963, Éric Faye, ancien journaliste, est l'auteur de romans, nouvelles, récits de voyages et essais. Son recueil de nouvelles fantastiques, "Je suis le gardien du phare" (José Corti, 1997), a été couronné du prix des Deux-Magots. Il a été lauréat du Grand Prix du roman de l'Académie française pour "Nagasaki", paru en 2010 et traduit dans une vingtaine de langues. "Il suffit de traverser la rue" est son douzième roman.

*

Arno Bertina, Ceux qui trop supportent, Verticales, 2021.

« Fraternité, expertise, pertinence politique... Voilà ce qui se dégage des combats sociaux lorsqu'ils sont vécus de l'intérieur, et non via ces caméras de télévision indifférentes à la joie des ouvriers se découvrant une voix qui porte. Peut-être ces salariés de La Souterraine m'ont-ils séduit, aussi, car je les ai vus lucides mais courageux, et plein d'allant malgré l'épée de Damoclès qu'ils savaient pendue au-dessus de leur tête. (...) Leur intelligence m'a aimanté. ».

En 2017, Arno Bertina rencontre des salariés en lutte sur le site de l'usine GM&S (équipementier automobile). Au lieu d'y voir un pur écho à son roman "Des châteaux qui brûlent", il va recueillir leurs témoignages quatre années durant, et ainsi rendre hommage à la fierté ouvrière, à leur résistance inventive et obstinée. "Ceux qui trop supportent" est un récit documentaire nerveux, haletant et d'une humanité poignante.