vendredi 24 septembre 2021 à 20h30

Grande soirée America au cœur de Ville

Thème : Rencontres et Débats
91 rue de Fontenay 94300 Vincennes

Places disponibles : 34

Nous avons le plaisir de vous proposer une rencontre en compagnie de quatre auteurs qui viennent nous parler de leur vision de l'Amérique,

en compagnie de : Elisabeth Colomba, Louis-Philippe Dalembert, Julien Delmaire et Eddy L. Harris

Auditorium Coeur de Ville, 98 rue de Fontenay

Réservation OBLIGATOIRE sur notre site internet, places limitées

*Elisabeth Colomba publie avec Aurélie Levy, Queenie, aux éditions Anne Carrière

Harlem. 1933. Une femme noire, tirée à quatre épingles, est relâchée de prison. Son nom : Stéphanie St Clair. Signes particuliers : un accent français à couper au couteau et un don pour les chiffres. Née dans la misère à la Martinique, la célèbre Queenie est à la tête de la loterie clandestine de Harlem. Avec l'aide d'une poignée de complices loyaux, elle a patiemment bâti un véritable empire criminel qui règne sur Harlem tout en protégeant ses habitants des exactions des policiers.

*Louis-Philippe Dalembert publie Milwaukee Blues aux éditions Sabine Wespieser

Louis-Philippe Dalembert a entrepris l'écriture de cet ample et bouleversant roman immédiatement après la mort de George Floyd, en mai 2020. Son personnage porte le prénom d'Emmett Till, un adolescent assassiné par des racistes dans le Sud en 1955, et rend hommage à toutes les victimes, à tous ces êtres humains à propos de qui Ma Robinson, l'ex-gardienne de prison devenue pasteure, rappelle pendant les funérailles la phrase de « ce bon vieux frère Langston Hugues, «moi aussi, je suis les États-Unis» ». Car la force de ce livre, c'est de brosser de façon poignante le portrait d'un homme ordinaire que sa mort terrifiante a hélas sorti du lot. Avec la verve et l'humour qui lui sont coutumiers, l'écrivain nous le rend aimable et familier grâce à mille détails et anecdotes de son quotidien, de même que par les témoignages d'amour et d'affection qu'il a suscités de son vivant.

*Julien Delmaire publie Delta Blues chez Grasset

Printemps 1932, dans le delta du Mississippi. Une chaleur suffocante écrase la campagne et menace les récoltes. Un assassin sans visage frappe la nuit, et une injustice sans nom règne le jour. Des croix brûlent sous la lune, les cavaliers fantômes du Ku Klux Klan font régner la terreur et le Mississippi prend les couleurs de l'enfer. Au milieu du désastre, deux amants : Betty et Steve. Ils sont jeunes, Noirs et pauvres, mais persuadés que leur amour les sauvera... Vaste fresque historique et musicale, aux accents faulknériens, Delta Blues déploie une galerie de personnages : Noirs, Blancs, Indiens et métis, planteurs et bluesmen errants, prêcheurs, sorcières, politiciens véreux, bagnards, trafiquants d'alcool et Legba, le dieu vaudou, « Maître des carrefours » qui, tel un détective d'outre-monde, veille sur le destin de chacun.

*Eddy L. Harris publie le Mississippi dans la peau aux éditions Liana Levi

Eddy décide de refaire le voyage qui a marqué sa vie : la descente du Mississippi en canoë, seul, de sa source jusqu'à La Nouvelle-Orléans. Plus que l'envie de recréer un moment fort au plus près de la nature, cette seconde fois lui servira à voir ce qu'il a manqué la première. L'âme du premier voyage habitera nécessairement le second, et viendra l'enrichir. Mais il a trente ans de plus : il s'attachera donc plus au sens qu'à l'exploit. Le fleuve a changé, Eddy a changé, et sans doute l'Amérique aussi. Sous la présidence d'un homme noir, les tensions raciales se sont paradoxalement aggravées. La descente du fleuve se révèle moins idyllique. C'est plus que jamais l'occasion de voir à quel point le Mississippi est le coeur battant des États-Unis. Et au bout du voyage, cette double certitude : Eddy est un citoyen du monde et le Mississippi lui appartient.