Fiche numéro : 35 - août 2022

Septembre - Banks

Fiche n°35 - Septembre 2022

Trailerpark de Russell Banks

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Pierre Furlan

Année de première publication : 1981, Houghton Mifflin Company

Éditions Actes Sud, coll. Babel, 1996 pour la présente édition

Douze caravanes situées sur le même terrain dans le nord du New Hampshire, une petite société bancale que l'existence n'a pas épargné, telle est la matière vive de ce formidable roman hybride. C'est en voisin que Banks se rend chez chacun de ses personnages. Si son regard est souvent attendri, sa compassion ne s'accompagne pas de sensiblerie, les hommes et les femmes qui peuplent son livre ne sont pas en sucre. La dame du 11 élève des cochons d’Inde en cachette tandis que la jeune fille du 7 téléphone à Dieu. L’occupant du 3 est un prosélyte de la contraception "tantrique", quant au vieux pêcheur, il se fait gentiment dépouiller par ses voisins du pactole gagné à la loterie… Des gens de peu, certes, mais qui sous la plume de l'auteur deviennent pour un temps des héros de notre époque désenchantée, les acteurs sans gloire de la tragi-comédie humaine. Le rêve américain a fait long feu mais rien n'empêche d'en recoudre les lambeaux avec des mots. Et s'il y a un écrivain aux États-Unis qui s'est attelé à la tâche, c'est bien Russell Banks.

L'auteur :

Né en 1940, Russell Banks, deux fois finaliste du prix Pulitzer, est sans aucun doute l’un des écrivains majeurs de sa génération. Il est membre de la prestigieuse American Academy of Arts and Letters et fut président du Parlement international des écrivains. « Affliction », « De beaux lendemains », « Sous le règne de Bone » ou encore « American Darling », tous publiés par Actes Sud, comptent parmi ses œuvres les plus fameuses.

Extrait :

« [...] Marcelle considérait la vie comme un travail, et son travail avait consisté à nourrir, loger et vêtir ses trois enfants et à leur apprendre à devenir des êtres bienveillants et forts malgré leur père qui s'était avéré cruel et faible. Une telle existence, ou plutôt vingt-cinq ans d'une telle existence, peut marquer à jamais un visage et le rendre instantanément reconnaissable à toute personne engagée dans une entreprise analogue. »

Fiche rédigée par Pascal Thuot