librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

LES LECTURES

DE MILLEPAGES

Nafar

Auteur(s) : Mathilde Chapuis

Edition : Liana Levi

Collection : Litterature Francaise

Parution : 22/08/2019

Chronique de Brindha Seethanen :

"Nafar sonne bien à mes oreilles.

Dans Nafar, j’entends effort. j’entends départ. j’entends hagard et blafard, j’entends rafale et rafler, érafler. J’entends noir, j’entends Na ! et fort, j’entends naïf, phare et far west. Dans Nafar, il y a le héros et l’héroïne, il y a le sacrifice et la peine, il y a la frousse et l’ardeur. C’est le souffle du vent, c’est l’élan continu. C’est aussi l’empreinte de dents serrées sur le cours de l’Histoire. C’est le prix de la lutte."

Mathilde Chapuis a su trouver la langue pour dire l’exil : le chemin chaotique, difficile et parfois fatal de ceux qui fuient la violence et la guerre. Quelle beauté, quelle force dans ce texte court émaillé d’espérance et d’amour ! Assurément la naissance d’une voix singulière habitée par la triste désolation du monde qui nous entoure.

Resumé éditeur :

Une nuit d'octobre, c'est sur la rive turque du Meriç, le fleuve-frontière qui sépare l'Orient de l'Europe, qu'une mystérieuse narratrice arrête son regard. Et plus précisément sur l'homme épuisé qui, dans les buissons de ronces, se cache des soldats chargés d'empêcher les clandestins de passer du côté grec. Car celui qui s'apprête à franchir le Meriç est un nafar : un sans-droit, un migrant. Retraçant pas à pas sa périlleuse traversée, la narratrice émaille son récit d'échappées sur cette région meurtrie par l'Histoire et sur le quotidien de tous les Syriens qui, comme l'homme à la veste bleue se préparant à plonger, cherchent coûte que coûte un avenir meilleur loin de la dictature de Bachar al-Assad. Elle est celle qui témoigne des combines et des faux départs, imagine ce qu'on lui tait, partage les doutes et les espoirs. Dans ce premier roman bouleversant d'émotion retenue, Mathilde Chapuis nous conduit au plus près des obsessions de tous ceux qui n'ont d'autre choix que l'exil.