Retour à la liste
American dirt

American dirt

de Jeanine Cummins

chez Philippe Rey

Paru le 20/08/2020

Chronique de Pascal Thuot

Du 02/10/2020

Acapulco, petit paradis vérolé, de nos jours. Le livre ouvre sur une scène suffocante, un massacre, 16 membres d'une même famille abattus par les sicarios du cartel du Guerero. Luca 8 ans et sa mère Lydia survivent par miracle en se cachant dans la salle de bain. Aussitôt, il faut fuir pour échapper aux tueurs et à leurs indics qui sont partout, à chaque instant. Mais pourquoi eux ? Lydia est une libraire sympathique et sans histoire, mais Sebastian son mari est journaliste et sa plume est toujours prompte à dénoncer la corruption organisée et la barbarie des hommes. Alors lorsque après une enquête minutieuse il découvre l'identité du chef du cartel des jardineros, il sait qu'il risque sa vie et celle de sa famille. C'est la plus importante enquête de sa carrière. Il publiera son portrait, coûte que coûte. Il y a quand même une petite complication le jour ou Lydia découvre la photo du sinistre criminel sur le bureau de son mari. Son coeur s'arrête de battre un instant car il s'agit de Javier, son client préféré, un homme sensible et magnétique, fin lecteur, poète à ses heures et qui semble avoir un sacré béguin pour elle.
Alors il faut fuir, ravaler ses larmes et ses cris, fuir pour sauver son gosse. Mais dans un pays en proie à la violence généralisée, elle ne trouve pas d'autre choix possible que d'essayer d'atteindre El Norte, les États-Unis barricadés, à des milliers de kilomètres d'Acapulco, et un seul mode de transport : la Bestia, train cauchemardesque emprunté par les dizaines de milliers de latinos fuyant leurs pays en ruines.
Dès les premières lignes, Jeanine Cummins nous embarque avec perte et fracas dans un voyage, hélas, bien réel. Sa phrase dépouillée comme rognée par l'urgence épouse le rythme de la cavale et donne à ressentir le désarroi des migrants victimes d’innombrables violences. Au fil des pages tournées avec fébrilité, notre cœur bat à l'unisson des frayeurs et des espoirs d'une poignée de personnages inoubliables. L'émotion et l'empathie se mêlent avec justesse au suspens pour finalement délivrer un message flamboyant d'humanité. Quel magnifique roman !
Libraire à Acapulco, au Mexique, Lydia mène une vie calme avec son mari journaliste Sebastián et leur famille, malgré les tensions causées dans la ville par les puissants cartels de la drogue. Jusqu'au jour où Sebastián, s'apprêtant à révéler dans la presse l'identité du chef du principal cartel, apprend à Lydia que celui-ci n'est autre que Javier, un client érudit avec qui elle s'est liée dans sa librairie... La parution de son article, quelques jours plus tard, bouleverse leur destin à tous. Contrainte de prendre la fuite avec son fils de huit ans, Luca, Lydia se sait suivie par les hommes de Javier. Ils vont alors rejoindre le flot de migrants en provenance du sud du continent, en route vers les États-Unis, devront voyager clandestinement à bord de la redoutable Bestia, le train qui fonce vers le nord, seront dépouillés par des policiers corrompus, et menacés par les tueurs du cartel... Porté par une écriture électrique, American Dirt raconte l'épopée de ces femmes et de ces hommes qui ont pour seul bagage une farouche volonté d'avancer vers la frontière américaine. Un récit marqué par la force et l'instinct de survie de Lydia, le courage de Luca, ainsi que leur amitié avec Rebeca et Soledad, deux soeurs honduriennes, fragiles lucioles dans les longues nuits de marche... Hymne aux rêves de milliers de migrants qui risquent chaque jour leur vie, American Dirt est aussi le roman de l'amour d'une mère et de son fils qui, au coeur des situations tragiques, ne perdent jamais espoir. Un roman nécessaire à notre époque troublée.
EAN
9782848768281
DATE PARUTION
20/08/2020
SUPPORT
Grand format
PAGES
544
POIDS
630g