Retour à la liste
Il était une fois sur cent : rêveries fragmentaires sur l'emprise statistique

Il était une fois sur cent : rêveries fragmentaires sur l'emprise statistique

de Yves Pagès

chez Zones

Paru le 06/05/2021

14,00€ Disponible à Millepages
Quantité

Chronique de Alicia Kalafate

Du 08/06/2021

On peut obtenir des données statistiques autre chose qu'une quantification impartiale de phénomènes sociaux. Ce livre se les réapproprie avec une rafraichissante désinvolture ; mais si on rit parfois de certains chiffres cocasses, on est le plus souvent troublé par l'absurdité des excédents et des carences qui dessinent notre monde.

Des années durant, l'écrivain Yves Pagès a glané toutes sortes de statistiques, notant dans un carnet des centaines de pourcentages. De ce vertigineux inventaire, il a fait un livre étrange qui, entre jeu littéraire à la Raymond Queneau et réflexions philosophiques à la Theodor Adorno, reconstitue par fragments le tableau d'une société infestée par une vision comptable du monde. Difficile de rompre la glace du monstre statistique, d'échapper à ses ordres de grandeur qui prétendent tout recenser de nos faits et gestes, quantifier nos opinions, mettre en coupe réglée nos vies matérielles. Sous emprise comptable, chacun se sent casé d'office, sondé de bas en haut, pris au piège. Mais alors, comment nous soustraire au grand dénombrement ? Sans prétention d'exhaustivité, l'auteur se propose de passer ces données brutes au tamis de rêveries interprétatives, pour traquer leurs failles implicites ou les confronter à d'autres cas de figure. À la logique de la quantification de toutes choses, il oppose, par collage, accumulation et divagation, une poétique de l'absurde. Par-delà cet art du détournement stylistique, il nous livre en pointillé une analyse caustique de la condition des vivants à l'ère de la gouvernance par les nombres, agrémentée de quelques suggestions paradoxales pour passer entre les mailles du filet statistique.
EAN
9782355221705
DATE PARUTION
06/05/2021
SUPPORT
Grand format
PAGES
118
POIDS
0.162g