librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebook Instagram Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux Instagram facebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

 

LES LECTURES

DE MILLEPAGES

Homme invisible pour qui chantes-tu ?

Auteur(s) : Ellison-R

Edition : Grasset Et Fasquelle

Collection : Les Cahiers Rouges

Parution : 14/11/2002

Chronique de Brindha Seethanen :

Couronné par le National Book Award en 1953, ce roman est considéré comme une œuvre majeure de la littérature du 20ème siècle. La verve d’Ellison emprunte à la langue shakespearienne et le ton est réjouissant qui nous fait vivre les aventures rocambolesques de ce jeune étudiant noir (que Ralph Ellison ne nomme pas à dessein). Après avoir étudié dans la première université noire du Sud, ce jeune idéaliste se retrouve dans les rues de Harlem où grâce à l’éloquence de ses discours, il intégrera un mouvement engagé contre toutes les formes d’oppression (on y décèle les idées communistes qui agitèrent New York dans les années 40-50). Récit d’apprentissage, il est aussi la tentative pour décrire avec force réalisme l’humaine condition noire qui croit pouvoir échapper aux stéréotypes de son époque en se fondant dans la masse blanche. Être un intellectuel ne suffit pas pour exister aux yeux des autres. L’homme invisible est bel et bien ce jeune homme sans nom qui finira désabusé dans les bas-fonds de la ville, imperceptible mais plus certainement insaisissable dans cette mécanique sociale pour qui il n’est rien ni personne.

Resumé éditeur :

Homme invisible, pour qui chantes-tu ? est un roman de légende. L'homme invisible, c'est l'homme noir dans la société américaine. Leur négro. Voilà trois siècles que là-bas, il vit, travaille, mange, parle, et pour l'Amérique il arrive même au Noir de se faire tuer... En quelque sorte pour rien. Car aux yeux de l'Amérique, le Noir est invisible. Ecrivain lui-même noir, Ralph Ellison a donné ce titre paradoxal, dérisoire et pathétique aux six cent pages qui racontent l'histoire d'un jeune Noir du Sud aux prises avec une société qui lui refuse sa place. Homme invisible, pour qui chantes-tu ? est peut-être le plus insupportable des cris de solitude et de révolte qui se soient exprimés par la littérature.