librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebook Instagram Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux Instagram facebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

 

LES LECTURES

DE MILLEPAGES

écrire pour sauver une vie ; le dossier Louis Till

Auteur(s) : John Edgar Wideman

Edition : Gallimard

Collection : Folio

Parution : 21/02/2019

Chronique de Pascal Thuot :

En 1955, à Sumner dans le Mississippi, Emmett Till, quatorze ans est torturé et assassiné de la plus abjecte des façons par deux hommes blancs. On l’accuse d’avoir sifflé une femme blanche. Ses meurtriers sortent libres du tribunal. Il se trouve que le père d’Emmett, Louis, a été condamné pour viol par un tribunal militaire en 1945 en Italie et pendu séance tenante. Tel père tel fils a jugé le jury. John Edgar Wideman a le même âge qu’Emmett lorsqu’il voit son visage supplicié dans le journal. Dans cette enquête magistrale, l’écrivain interroge l’adolescent qu’il fut dans une Amérique convulsée par les luttes pour les droits civiques. Mais c’est aussi ce déterminisme mortifère qui colle à la peau de l’homme noir et la répétition des injustices qu’il ausculte avec minutie et une acuité du regard admirable d’intelligence. Soutenu par une langue à la beauté concrète, "Écrire pour sauver une vie" par l’ampleur de son propos et la profondeur de sa réflexion restera gravé dans les mémoires.

Resumé éditeur :

À quatorze ans, John Edgar Wideman découvre dans la presse américaine une photo du visage mutilé d'Emmett Till, jeune homme du même âge, Noir américain tout comme lui. Cette image ne cessera de le hanter. En 1955, Emmett Till prend le train à Chicago pour rendre visite à sa famille dans le Mississippi. Accusé d'avoir sifflé une femme blanche, l'adolescent noir est kidnappé et assassiné. Ses meurtriers, blancs, seront acquittés. Resurgit durant leur procès le fantôme du père d'Emmett, Louis Till, enrôlé dans l'armée américaine à la fin de la Seconde Guerre mondiale et jugé puis exécuté pour viol en 1945. Tel père tel fils, considère le jury, aussi blanc que les accusés. Habité par ce fait divers qui a marqué l'Amérique, l'auteur décide d'enquêter sur les circonstances douteuses de cette exécution. Il en fait ressortir les zones d'ombre et tente de combler le silence de Louis Till. Faits historiques, éléments autobiographiques et fictifs s'entrelacent pour former un récit aussi personnel qu'actuel, auscultant une société américaine rongée par l'injustice et la violence.