librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

LES LECTURES

DE MILLEPAGES

Archives des enfants perdus

Auteur(s) : Valeria Luiselli

Edition : Editions De L'olivier

Parution : 14/08/2019

Chronique de Pascal Thuot :

C’est l’histoire d’une famille d’aujourd’hui. Un couple et leurs deux enfants nés d’unions précédentes qui descendent en auto vers le Sud des Etats-Unis. Ils sont documentaristes. Ils collectent des sons arrachés au brouhaha du monde. Elle, mène une enquête sur les enfants migrants perdus à la frontière mexicaine, lui se consacre aux traces laissées dans l’histoire par Geronimo et les guerriers apaches chiricahuas. Le coffre de la voiture contient sept boites remplies de livres, cartes, polaroids et de matériel sonore. Le couple est en crise, le monde n’en finit pas de vaciller, les repères temporels se brouillent et le destin des deux enfants se lie en secret avec celui des petits réfugiés.

Ce merveilleux roman réussit une double prouesse : embrasser l’histoire récente du continent américain tout en explorant les liens qui unissent les membres d’une famille recomposée. Valeria Luiselli a su trouver la langue à même de nous faire sentir et entendre la colère, le désarroi mais aussi l’immense espoir incarné par les enfants, seul à même de panser le monde. L’un des plus beaux livres que vous puissiez lire ces temps-ci.

Resumé éditeur :

C'est l'histoire d'une famille. Un père, une mère, deux enfants nés d'unions précédentes. Le père et la mère sont écrivains. Ils se sont rencontrés lors d'un projet où ils enregistraient les sons de New York, de toutes les langues parlées dans cette ville. C'est l'histoire d'un voyage : la famille prend la route, direction le sud des États-Unis. Le père entreprend un travail sur les Apaches et veut se rendre sur place. La mère, elle, veut voir de ses yeux la réalité de ce qu'on appelle à tort la « crise migratoire » touchant les enfants sud-américains. À l'intérieur de la voiture, le bruit du monde leur parvient via la radio. Dans le coffre, des cartons, des livres. C'est l'histoire d'un pays, d'un continent. De ces « enfants perdus » voyageant sur les toits des trains, des numéros de téléphone brodés sur leurs vêtements. Des paysages traversés et des territoires marqués par la chronologie, les guerres, les conquêtes. C'est l'histoire, enfin, d'une tentative : comment garder la trace des fantômes qui ont traversé le monde ? Comment documenter la vie, que peut-on retenir d'une existence ? Et enfin : comment parler de notre présent ? Avec Archives des enfants perdus, Valeria Luiselli écrit le grand roman du présent américain. Mélangeant les voix de ses personnages, l'image et les jeux romanesques, elle nous livre un texte où le propos politique s'entremêle au lyrisme.