librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

Venez prendre le frais à Millepages ! Nous sommes climatisés ! ::

LES LECTURES

DE MILLEPAGES

Papiers

Auteur(s) : Violaine Schwartz

Edition : P.o.l

Collection : Fiction

Parution : 04/04/2019

Chronique de Brindha Seethanen :

Tandis que les oiseaux volent, les hommes échouent sur le rivage.

En recueillant des témoignages de demandeurs d’asile, Violaine Schwartz raconte avec discernement et sensibilité comment l’on peut perdre jusqu’à sa propre identité face à l’absurdité de la bureaucratie administrative. Un texte stupéfiant, complètement affranchi dans sa forme, et dont la libre plume pose la question de l’hospitalité.

Resumé éditeur :

Violaine Schwartz a recueilli la parole de plusieurs demandeurs d'asile, à l'origine pour une commande du Centre dramatique national de Besançon. Elle a rencontré des hommes et des femmes, jeunes et moins jeunes, tous réunis par le même destin : l'obligation de fuir, de quitter le pays natal, Afghanistan, Mauritanie, Kosovo, Éthiopie, Arménie, Azerbaïdjan ou Irak. Elle avait un dictaphone. Parfois un interprète à ses côtés. On lui a confié des photocopies de récits de vie, des articles de journaux, des photocopies de minutes d'entretien de l'OFFPRA, des lettres administratives, des décisions de rejets, des circulaires du Ministère de l'intérieur... Elle a rencontré une avocate, assisté à des audiences à la Cour Nationale du droit d'Asile (CNDA) et au Tribunal Administratif de Besançon. Elle s'est fixé une contrainte : écrire à partir des mots entendus, et seulement à partir des mots entendus. Avec toutes ces voix, Violaine Schwartz a composé une fresque, une litanie, comme une variation sur les mêmes thèmes : l'absurdité de la bureaucratie, l'arbitraire de notre justice, les affres de l'attente, le hasard des chemins parcourus, la douleur de tout abandonner derrière soi, le courage de partir, les souvenirs à vif, la culpabilité de survivre, la peur encore, l'espoir aussi, la vie qui s'invente malgré tout, pas à pas, sur la route de l'exil, dans la frange de notre société. Des épopées modernes. Des récits de vies héroïques qu'elle a orchestrés sur la page.