librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

LES LECTURES

DE MILLEPAGES

Une vie en lettres ; correspondance (1903-1950)

Auteur(s) : Georges Orwell

Edition : Agone

Collection : Banc D'essais

Parution : 12/09/2014

Chronique de Antoine D :

Ce passionnant recueil, qui retrace toute une vie de correspondances et se dévore comme un roman, offre un aperçu du regard que pose George Orwell sur son époque et la société. Il permet de mieux cerner la personnalité de l’auteur de 1984 et donne également de précieuses clés de lecture d’une œuvre aussi complexe que fascinante.

Resumé éditeur :

George Orwell épistolaire évoque la guerre d'Espagne, la montée des fascismes, le Maroc colonial, la fidélité dans le couple, l'oeuvre d'Henry Miller entre autres. « Je suis plutôt content d'avoir été touché par une balle parce que je pense que ça va nous arriver à tous dans un avenir proche et je suis heureux de savoir que ça ne fait pas vraiment très mal. Ce que j'ai vu en Espagne ne m'a pas rendu cynique, mais me fait penser que notre avenir est assez sombre. Il est évident que les gens peuvent se laisser duper par la propagande antifasciste exactement comme ils se sont laissés duper par ce qu'on disait de la courageuse petite Belgique, et quand viendra la guerre ils iront droit dans la gueule du loup. » « Nous avons aussi un caniche chiot. Nous l'avons nommé Marx pour nous souvenir que nous n'avions jamais lu Marx, et à présent que nous avons un peu lu cet homme et que nous l'avons tellement pris en grippe, nous ne pouvons plus regarder le chien en face quand nous lui parlons. » Près des deux tiers de cette correspondance sont inédits en français.