librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebook Instagram Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux Instagram facebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

 

LES LECTURES

DE MILLEPAGES

Poèmes retrouvés

Auteur(s) : George Oppen

Edition : Corti

Parution : 17/10/2019

Chronique de Simon Payen :

La joie de découvrir de nouveaux vers de l’un des grands poètes américains du XXè siècle qui a marqué son époque par sa force poétique, sa justesse et sa vision du monde, est unique. La plongée dans le réel que nous offre George Oppen vient percuter violemment notre conception de la société, de la nature, de la ville, pour nous élever.
- 
Une excellente porte d’entrée dans une œuvre singulière !

Resumé éditeur :

La découverte inattendue d'un ensemble de 21 poèmes de George Oppen, datant de la fin des années 20, n'est évidemment pas un mince événement, étant donné le peu de données concrètes dont nous disposons concernant cette période fondatrice de l'oeuvre du poète américain. New Directions a publié en 2017, dans sa collection de « Poetry Pamphlets », une première édition de ces 21 Poems, présentés par David Hobbs. C'est bien sûr ce texte dont nous proposons la traduction en ouverture du présent volume. Mais nous avons profité de la circonstance pour compléter notre travail antérieur. Lors de la publication de la Poésie complète de George Oppen en 2011, dans cette même collection, nous avions écarté les deux sections de poèmes épars (Uncollected Poems) ou inédits (Unpublished Poems) que Michael Davidson avait regroupés à la fin de son édition des New Collected Poems. La découverte de cette séquence de jeunesse nous a donné l'opportunité de réunir dans le présent volume l'ensemble de ces poèmes retrouvés. Il nous a paru approprié de leur adjoindre les 26 fragments posthumes, regroupant les notes qu'Oppen avait épinglées dans sa chambre, à la fin de son existence, et que Mary, son épouse, a recueillies après sa mort. Avec cet ensemble désormais exhaustif, qui vient s'arrimer au navire principal de la Poésie complète, le lecteur français dispose donc de la totalité d'une oeuvre poétique qui s'impose avec une évidence croissante à mesure que s'éloigne le siècle dont elle est l'une des émanations les plus poignantes.