librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebook Instagram Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux Instagram facebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

 

LES LECTURES

DE MILLEPAGES

Les âmes du peuple noir

Auteur(s) : William Edward Burghardt Du Bois

Edition : La Decouverte

Collection : Poches Decouverte

Parution : 26/04/2007

Chronique de Pascal Thuot :

W.E.B Du Bois (1868-1963) fait figure de pionnier et de précurseur à bien des égards : premier noir à décrocher un doctorat à Harvard, il mit toute son intelligence au service de recherches novatrices en sociologie pour opposer au racisme supposé "scientifique" une réponse scientifique. En 1900, à l’exposition universelle de Paris, il fera l’éclatante démonstration à grands renforts de photographies, de diagrammes et de chiffres que "les nègres d’Amérique" étaient aux antipodes des stéréotypes racistes communément admis. Au-delà même de son sujet et de ses combats, il doit être considéré comme l’un des pères fondateurs de la sociologie modernes. Les articles qui constituent "Les âmes du peuple noir" rassemblés et publiés en 1903 sont à bien des égards essentiels pour saisir l’importance de sa pensée dans l’affirmation de la conscience collective des noirs américains et l’émergence des mouvements de lutte pour les droits civiques. "Le problème du XXe siècle est celui de la ligne de couleur", à partir de cette intuition qui est hélas toujours d’actualité, Du Bois déploie dans une langue imprégnée d’une impressionnante culture littéraire, une pensée politique et historique qui vise à abolir la barrière des préjugés et à engager son peuple sur la voie d’une émancipation totale.
Une oeuvre capitale.

Resumé éditeur :

« Le problème du XXe siècle est le problème de la ligne de partage des couleurs. » Telle est l'intuition fondamentale de W. E. B. Du Bois dans Les Âmes du peuple noir, oeuvre majeure de la littérature nord-américaine. Dans ce recueil d'essais publié en 1903, Du Bois évoque avec une puissance inégalée l'étendue du racisme américain et donne à voir au monde la réalité de l'expérience quotidienne africaine-américaine dans l'Amérique de la ségrégation. Cette nouvelle traduction montre, inscrits dans la langue, tous les enjeux philosophiques d'un texte qui se veut également littéraire. L'écriture élégante et passionnée de Du Bois tisse les souvenirs autobiographiques et les paraboles épiques avec les analyses historiques et sociologiques, construisant ainsi l'unité culturelle et politique du peuple noir à partir de la multiplicité de ses âmes individuelles. Ce livre a inspiré l'essentiel de la conscience collective noire et des mouvements en faveur des droits civiques dans les années 1960, et continue d'avoir un retentissement considérable au sein de la communauté africaine-américaine et au-dehors.