librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebook Instagram Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux Instagram facebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

 

LES LECTURES

DE MILLEPAGES

Journal d'une femme noire

Auteur(s) : Kathleen Collins

Edition : Les Editions Du Portrait

Parution : 05/06/2020

Chronique de Brindha Seethanen :

Publié à titre posthume en 2015 aux États-Unis, il faut entendre la voix originale de cette Afro-Américaine qui s’est emparée des discours dominants de son époque pour les déconstruire. Sous la forme de fragments, de lettres, de fictions courtes et de journal, ces textes laissent entendre la voix d’une féministe convaincue. Elle y raconte ses expériences d’un amour interracial dans une langue non dénuée d’humour. Elle livre aussi, de manière plus intime, les relations entretenues avec ses proches et la difficulté à trouver une cohérence identitaire aux yeux des autres, en tant que femme noire intellectuelle.

Resumé éditeur :

Dans une société américaine à peine affranchie de ses lois racistes, les Afro-Américains, en exerçant leurs droits civiques, peuvent enfin accéder à leur vie. Cette nouvelle liberté suscite une exaltation et un bouillonnement racontés par Kathleen Collins à travers les relations amoureuses et filiales d'une femme noire, installée à New York. Mais être soi, c'est inévitablement faire l'expérience de la différence, d'une autre vie, et parfois d'une autre couleur de peau. C'est s'exposer à des réactions infimes, démesurées et ressentir le poids de l'Histoire qui pèse silencieusement sur chaque existence. Kathleen Collins plonge le lecteur dans ces interactions, éminemment politiques et intimes. Malicieux et pétillants, sincères et vivants, ces écrits livrent une critique du discours blanc dominant tout en dénonçant les idéologies afrocentristes. Le féminisme universaliste et précurseur de Kathleen Collins se distingue de celui qui se pense en fonction du genre, de l'orientation sexuelle ou de la couleur de peau. On entend l'écho des voix de James Baldwin, de Ralph Ellison et de Richard Wright. Journal d'une femme noire réunit des nouvelles, des lettres, des, fictions et des extraits de journaux. L'effet miroir entre la fiction et la non fiction est une formidable introduction à l'oeuvre de cette autrice majeure célébrée par le Women Prize for fiction en 2019. Les écrits de Kathleen Collins ont été publiés à titre posthume en 2015 et 2016.