librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebook Instagram Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux Instagram facebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

 

LES LECTURES

DE MILLEPAGES

Pas Sidney Poitier

Auteur(s) : Percival Everett

Edition : Actes Sud

Collection : Babel

Parution : 02/10/2019

Chronique de Brindha Seethanen :

Madame Branlett, Monsieur Maird, Pas Sidney Poitier, Réverend Vasimolo, tels sont les noms de ces personnages qui donnent le ton à ce feuilleton burlesque et drôlatique. Après deux ans de gestation, une mère fantasque et déjantée décide de nommer son fils Pas Sidney Poitier. Le nez creux, elle investit dans une entreprise de communication nommée CNN dirigée par un certain Ted Turner. A la mort de celle-ci, Ted prend Pas Sidney sous son aile. Mais c’est un destin presque tracé d’avance qui l’attend puisqu’il se verra rejouer les scènes des films de cet acteur icônique du cinéma américain, alors seul star hollywoodienne noire de son époque. On se souvient de Devine qui vient dîner ?, largement oscarisé en 1968 (pas pour Sidney !) En cassant tous les préjugés raciaux, le roman de Percivall Everett déconstruit les thèmes forts de la littérature noire américaine tels que le racisme, la quête d’identité et la condition noire et s’inscrit de fait contre cette littérature "marquée" où les rôles des uns et des autres sont assignés en fonction de la couleur de peau.
Un roman jubilatoire !

Resumé éditeur :

Doté d'une ressemblance saisissante avec l'acteur qui joue l'inoubliable protagoniste du film «Devine qui vient dîner ?», Pas Sidney Poitier est un jeune homme qui, bien malgré lui, se voit bientôt acculé à rejouer "dans la vraie vie" les situations vécues par son homonyme au cinéma. D'abord comique, cette captation d'identité vire progressivement au cauchemar lorsque le héros, qui s'évertue à se construire en tant que sujet en dépit de chausse-trappes aussi perfides qu'innombrables, se retrouve pour de bon confronté à des préjugés raciaux prétendument disparus...