librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

LES LECTURES

DE MILLEPAGES

Comment dessiner un roman

Auteur(s) : Martín Solares

Edition : Christian Bourgois

Parution : 13/09/2018

Chronique de Simon Payen :

Votre roman préféré prendrait-il la forme d’une spirale, de montagnes russes ou d’une ligne aux oscillations légères ?

De croquis en schémas, Martin Solares convoque les plus grandes
plumes afin d’analyser au plus près les ressorts complexes du genre romanesque.

Une lecture passionnante et instructive pour lecteurs et lectrices confirmé(e)s !

Resumé éditeur :

À la fois érudit et divertissant, ce livre est celui d'un lecteur passionné s'adressant à d'autres lecteurs mais aussi à d'autres auteurs. Pendant plusieurs années, en effet, Martín Solares a animé un atelier d'écriture. Cet essai, qui est une vraie mine pour des écrivains en herbe, en est probablement inspiré. Ce livre n'est pas un énième essai sur le roman, ni un « simple » manuel d'écriture romanesque. Martín Solares aurait pu l'intituler « Comment écrire un roman », ou « Comment sont écrits les romans », mais il en a décidé autrement : Comment dessiner un roman. C'est également le titre de l'un des chapitres, qui résume la théorie et la pratique de Martín Solares : « Personne ne se demande si les romans réfléchissent et, pourtant, ils nous surveillent et en tirent des conclusions. Habitués à être insaisissables, ils se présentent sous différentes formes, adoptent différentes techniques, de sorte que leur définition nous échappe, qu'il nous est difficile de les suivre à la trace. » Alors, pour mieux appréhender ces formes vivantes, autant les dessiner. C'est ce à quoi s'emploie Martín Solares dans l'une des parties les plus ludiques du livre. Un livre érudit, certes, mais aussi jubilatoire, même quand on n'a pas lu certains des romans évoqués.