librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebook Instagram Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux Instagram facebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

 

LES LECTURES

DE MILLEPAGES

Ce cadavre n'est pas mon enfant

Auteur(s) : Toni Cade Bambara

Edition : Christian Bourgois

Collection : Fictives

Parution : 01/01/1945

Chronique de Brindha Seethanen :

Toni Cade Bambara est avec Toni Morrison l’autre grande femme des lettres noires-américaines. Publié d’ailleurs à titre posthume par cette dernière, ce roman est d’une intensité peu égalée jusque là. Le titre porte en lui toutes les humiliations d’un peuple à travers des siècles de ségrégation. Atlanta, entre 1979 et 1981, une vingtaine d’enfants noirs disparaissent, sauvagement assassinés. Toni Cade Bambara part de ce fait divers monstrueux pour tirer les ficelles d’un récit et raconter de l’intérieur le vécu tragique et abominable de ces familles. En remontant le fil de cette enquête jamais vraiment résolue, elle tente sous la plume de ses personnages de mener sa propre enquête et essaie de démêler le vrai du faux dans l’arrestation et le procès truqué d’un jeune noir accusé de tous ces meurtres. Impossible d’oublier Zala, cette mère en souffrance qui tantôt se bat, tantôt perd pied. Bien que fictif, le désespoir de Zala retentit à travers les années et fait sonner le glas pour que justice soit faite. L’enquête a été réouverte en 2019…

Resumé éditeur :

Ce livre est construit comme une gigantesque enquête policière menée de front par les services de la police d'Atlanta, le FBI, une cellule de crise, des journalistes, des enquêteurs privés et surtout par les parents de Sonny qui, doutant de l'efficacité et de la volonté de réussir de la police officielle(Atlanta, capitale du Sud ne veut pas entendre parler d'un tueur en série qui kidnappe les jeunes Noirs pour les torturer, les soumettre à divers sévices sexuels, les tuer et abandonner leur cadavre dans une multitude de lieux improbables), mènent donc leurs propres investigations. L'auteur décrit dans le détail cette Amérique du début des années 80, dans le Sud, à Atlanta, du point de vue des Noirs et plus précisément des femmes noires, mais sans négliger ni le monde blanc ni le machisme des Noirs, ni les univers imbriqués des médias, de la politique, de la finance, de la police, des activistes noirs et de l'extrême droite blanche. A travers le portrait d'un drame humain- Sonny un jeune noir âgé de douze ans, disparaît brusquement sans laisse de trace-, il s'agit de brosser la grande fresque de la société américaine, telle que d'innombrables écrivains américains ont rêvé de le faire, même si les réussites se comptent sur les doigts des deux mains. Ce livre est le dernier écrit par l'auteur. Il paraît de manière posthume en 1999, cinq ans après la mort de cette dernière. Toni Morrison s'est chargée de la préparation de l'édition. L'auteur a travaillé sur ce roman car elle jugeait que "l'histoire du monde resterait incomplète si ce livre n'était pas publié".