librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

Nous sommes heureux de vous accueillir dans nos nouveaux espaces au 91 rue de Fontenay ! ::

LES LECTURES

DE MILLEPAGES

Le jihadisme des femmes ; pourquoi ont-elles choisi Daech ?

Auteur(s) : Fethi Benslama, Farhad Khosrokhavar

Edition : Seuil

Parution : 14/09/2017

Chronique de Simon Payen :

Dans ce brillant essai la sociologie et la psychanalyse s’associent pour décrypter le paradoxe du départ de centaines de femmes pour Daesh. Comment expliquer l’attrait pour un régime répressif, qui prive les femmes de toute idée d’émancipation sociale et individuelle ? Un phénomène traité dans sa complexité et sans manichéisme.

Resumé éditeur :

Elles sont environ cinq cents à avoir choisi de rallier Daech. Comment penser ce phénomène et l'ampleur qu'il a prise en Europe, au point que, en 2015, le nombre de candidates au départ est devenu presque égal à celui des hommes ? Quelles sont les motivations et les aspirations de ces jeunes femmes et parfois toutes jeunes filles ? En mettant en oeuvre d'une manière complémentaire les approche sociologique et psychanalytique, ce livre propose d'abord des analyses qui se fondent sur des critères objectifs (âge, classe sociale, lieu de résidence, culture musulmane ou conversion, etc.). Il éclaire ensuite les ressorts subjectifs de l'adhésion à ce régime violemment oppressif qui dénie aux jeunes femmes les acquis de l'émancipation féminine mais leur donne paradoxalement le sentiment d'exister enfin en tant qu'épouse de combattant et mère de "lionceaux", promis au combat comme leurs maris le sont à la mort. Il faut s'intéresser à l'attrait qu'exerce une telle régression car il est probable qu'il constitue l'un des marqueurs de notre modernité.