librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebook Instagram Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux Instagram facebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

 

LE CLASSIQUE DU MOIS

>> Nos archives

Juillet - de La Rochefoucauld

Fiche n°14 – Juillet 2020 Maximes et réflexions diverses de François de La Rochefoucauld
Préface de Jean Lafond
Edition Gallimard, Folio, 1984
Année de première publication, 1662

- 
- 
Dès l’introduction, La Rochefoucauld nous avertit : corrompu par le pêché, l’homme est secrètement obsédé par la poursuite d’intérêts égoïstes. Nourri d’une expérience précoce des champs de bataille et de crises politiques intenses, l’auteur déchire le voile des apparences. Sous le vernis des vertus qui fondent les grandes renommées, il découvre un vaste tissu de motivations peu reluisantes. Il n’y a pas de plan apparent dans les « Maximes » car les réflexions portent sur des matières différentes. Et bien qu’il y en ait plusieurs sur le même sujet, l’auteur n’a pas souhaité les rassembler de peur d’ennuyer le lecteur. Dans cet esprit de légèreté, La Rochefoucauld taille la langue pour la purifier de toutes ses scories. La phrase s’allège, se tend puis touche la cible. Mais si elle frappe le lecteur par sa clarté, c’est pour le replonger aussitôt au coeur d’une nouvelle énigme. Telle est la force de séduction de cet auteur : ne rien démontrer pour nous laisser cheminer seul. Telle est la véritable élégance de ce grand texte : croire que nous nous hisserons à sa hauteur.
- 
- 
L’auteur :

Né à Paris le 15 septembre 1613, François de La Rochefoucauld reçoit une éducation sommaire le destinant à une carrière militaire précoce. Il rejoint la Fronde en 1648 en s’imposant comme le plus fidèle lieutenant du prince de Condé. Grièvement blessé, puis menacé d’arrestation, il fuit au Luxembourg. De retour en France, il quitte la sphère politique pour fréquenter assidûment les salons de Mme de Sablé et de Mme de Lafayette où on étudie la psychologie, la littérature et la linguistique. En 1662, La Rochefoucauld publie ses « Réflexions ou Sentences et Maximes morales ». Il meurt accompagné par Bossuet le 17 mars 1680.
- 
Extraits :

« Comme c’est le caractère des grands esprits de faire entendre en peu de paroles beaucoup de choses, les petits esprits au contraire ont le don de beaucoup parler, et de ne rien dire. »

Fiche rédigée par Malik Rumeau