jeudi 13 octobre 2022 à 19h30

Femmes et Cinéma en compagnie de Murielle Joudet et Thomas Stélandre

Thème : Rencontres et Débats
Librairie Millepages à Vincennes

Places disponibles : 55

Nous vous proposons une soirée sous le signe des femmes et du 7ème art en compagnie de Murielle Joudet qui publie La seconde femme, aux éditions Premier Parallèle et Thomas Stélandre autour de son livre Actrices Sorcières, aux éditions Capricci.

*

Réservation obligatoire dans la limite des places disponibles

Murielle Joudet, La seconde femme, Premier Parallèle

Comment faire avec le temps qui passe quand tout nous rappelle à notre image ? Nicole Kidman, Bette Davis, Isabelle Huppert, Mae West, Meryl Streep, Brigitte Bardot... Huit portraits d'actrices, comme autant de manières de composer avec cette " seconde femme " dont parle Gena Rowlands, qui entre en scène " lorsque la jeunesse meurt ".
Car en face de la puissance pétrifiante du regard masculin, il y a l'inépuisable ingéniosité des femmes, qui s'organisent en espionnes des apparences. Les actrices racontent l'histoire de cette ingéniosité : ce qu'il est possible de faire à l'intérieur d'un espace restreint, codifié. S'y tenir bien sagement ou faire seulement semblant, en pousser les murs, les dynamiter, ou finir par le déserter.

*

Thomas Stélandre, Actrices Sorcières, Capricci

C’est un livre sur les actrices, mais pas n’importe lesquelles. On y parle des « actrices-sorcières », les bizarres, les méchantes, les trash, les punks, les cool, les marginales. Reliées par leur puissance de feu — feu sacré, goût pour la brûlure —, toutes ont en commun de sortir du rang en incarnant la possibilité d’une autre voie : Asia Argento et Béatrice Dalle, Margaret Hamilton du Magicien d’Oz, la Catwoman des sixties Eartha Kitt, Sheryl Lee sacrifiée sur l’autel de Twin Peaks, l’anomalie Jennifer Jason Leigh, Jeanne Moreau période fauchée, Rose McGowan avant #MeToo, Tilda Swinton et ses milles visages ou Sean Young, l’androïde grillé de Blade Runner. Voici leurs histoires, intimes et collectives, racontées d’un point de vue allié, lui-même nourri par le cinéma indépendant et la littérature, les études féministes, les mythes et la culture pop. Des trajectoires de femmes qui, dans les films, dans la vie, auront été autre chose que des princesses endormies.