Retour à la liste
Le vagabond des étoiles t.2

Le vagabond des étoiles t.2

de Riff Reb'S

chez Soleil

Paru le 21/10/2020

17,01 €
Quantité

Chronique de Serge Beaumont

Du 12/11/2020

Au début du XX° siècle, Darrell Standing, ingénieur agronome qui est incarcéré à la prison d'état californienne de San Quentin après avoir assassiné un collègue, s'apprête à être pendu. Pour supporter les tortures que lui infligent ses gardiens, avec notamment l'isolement et la camisole de force qui l'empêche de bouger, il s'évade au gré de voyages extra-corporels dans des vies passées, et à différentes périodes de l'humanité. On le retrouve ainsi sous les traits du comte Guillaume de Sainte-Maure au coeur du Paris de Louis XIII; sous ceux d'un enfant sur les pistes de la conquête de l'Ouest; en ermite hystérique; en migrante irlandaise qui va être la seule survivante d'un naufrage; ou encore en Viking devenu soldat romain...

Passant alternativement de scènes réalistes sordides au fantastique, ce roman de Jack London remarquablement adapté en deux tomes par Riff Reb's, s'impose à la fois comme un procès contre l'univers carcéral et un hommage à la puissance de l'imaginaire. Le corps enfermé, c'est l'esprit qui vagabonde et permet de survivre à cet enfer.

Mais ce récit superbement mis en images par Riff Reb's, est aussi pleins d’espoir, de souffrance et de combat. Dans un contexte aussi pesant, chaque (res)sentiment est exacerbé, grâce à un dessin qui rend si bien les attitudes et les expressions. Sous un trait semi-réaliste, les personnages ont de véritables trognes, et les physionomies parfois déformées, mais pas caricaturales, soulignent parfaitement les caractères, les émotions et les souffrances. Utilisant ses habituels aplats monochromes, le dessinateur joue des clairs obscurs et des ombres pour que chacun des chapitres ressorte avec force, passant aisément des scènes en huis clos (cellule de la prison), aux scènes aux décors variés (grand ouest américain, France médiévale, Judée antique...) et à grand «spectacle» (attaque d'indiens contre les convois, naufrage en mer, combat viking...). Tout comme son travail sur les couleurs et les différentes atmosphères, séquence et rythme à merveille les temps du récit, avec par exemple du gris-du vert pâle pour la prison, des tons plus vifs comme le violet pour les voyages, du rouge pour la violence, des silhouettes noires pour la colère, ou encore des coloris plus sépias pour les souvenirs.

Une véritable réussite graphique et narrative, pour cette adaptation du vagabond des étoiles par Riff Reb's, dont le retentissement à sa sortie, a permis de changer la législation californienne, en interdisant notamment la camisole de force pour les détenus de droit commun.

Magistralement adapté en deux volumes par Riff Reb's, Le Vagabond des Étoiles est un sublime hommage à l'un des chefs-d'oeuvre de Jack London. San Quentin. Dans la prison d'État, Darrell Standing, toujours soumis à la torture de la camisole de force, poursuit ses voyages extracorporels. Il s'incarne dans de nouvelles vies - hommes, femme, enfant - à travers l'histoire du monde, qui nous font voyager du western au péplum en passant par la préhistoire. Pour garder la raison, Darrell Standing recherche et trouve des preuves de la réalité de ses vies antérieures. S'ouvre également pour lui un abîme de réflexions sur l'immuable destin de l'humanité partout et toujours inféodée à l'amour, la superstition et la violence. Finalement en marche vers la potence, il esquisse un sourire car il a cette phrase en tête : « Il m'a fallu mourir et mourir encore pour m'apercevoir que la vie était inépuisable. »
9782302090248
2020-10-21
Chroniqueurs
Serge Beaumont
EAN
9782302090248