librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebook Instagram Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux Instagram facebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

 

NOS SÉLECTIONS

NOTRE SÉLECTION :

DE HARLEM RENAISSANCE A BLACK LIVES MATTER, DES VOIX QUI COMPTENT

"Je n’accepte plus les choses que je ne peux pas changer. Je change les choses que je ne peux pas accepter" (Angela Davis).

La crise du coronavirus a court-circuité la marche du monde et jeté une lumière crue sur ses maux : inégalités économiques et sociales, dépréciation du soin, dégradation de l’environnement. Autant de signaux d’alerte qui clignotent furieusement sous un ciel menaçant, autant de sujets à débattre et de solutions à trouver pour que « le monde d’après » ait une chance d’être meilleur.
A la recherche de réponses à cet état tourmenté, les libraires de Millepages, se sont tout naturellement tournés vers les textes et ont redécouvert quelques trésors de la littérature contemporaine. En particulier ces œuvres venues d’Amérique, qui parlent de sueur, de larmes et de sang. Mais aussi d’espoir dans un monde cruel envers les Noirs.
Depuis sa fondation en 1980, Millepages a toujours porté une attention particulière aux cris lancés par les porte-voix de ceux qui, comme disait Césaire, connaissent le pays de souffrance en ses moindres recoins. Nous avons donc mis à profit ce temps de confinement pour concrétiser un projet déjà en cours sur les Afro-Américains dans leur combat pour l’égalité et la dignité au XXème siècle. Un dossier brûlant dont l’actualité vient d’être encore confirmée par les manifestations suscitées sur la planète entière suite au meurtre de George Floyd.
Deux auteurs se sont d’emblée imposés à nous : Toni Morrison, déjà prix Millepages en 1985 pour Le chant de Salomon (aux éditions Acropole publié alors sous le titre La chanson de Salomon), seule femme noire à avoir reçu, huit ans plus tard, le Prix Nobel, et Ernest J. Gaines, prix Millepages en 1994 pour Dites-leur que je suis un homme (aux éditions Liana Levi). D’autres ont toujours été présents tels que Maya Angelou et John Edgar Wideman. Et, plus près de nous, Colson Whitehead, Cynthia Bond et Jesmyn Ward.
Au fil des ans, ces voix nous ont accompagnés, nous amenant à nous forger des idées plus claires sur la dure réalité des Noirs dans ce pays si complexe. Tous ces textes, lus, aimés, et dont beaucoup ont été à la fois un choc littéraire et aussi d’intimes révélations, nous ont aidé à prendre conscience de l’effroyable évidence : la condition des Afro-Américains reste toujours une plaie béante dans cette Amérique du XXIème siècle. Depuis l’abolition de l’esclavage, on a même constaté une dégradation de la condition de l’homme noir qui représente aujourd’hui la majeure partie de la population carcérale aux États-Unis. En témoigne aussi l’histoire de l’Amérique moderne, traversée de luttes âpres et violentes, sévèrement réprimées, souvent dans le sang. Les femmes et les hommes de ce pays qui ont eu le courage de prendre la plume pour exprimer leur colère, pour combattre avec des mots la haine et l’injustice, toutes et tous, depuis Angela Davis jusqu’à Claudia Rankine ne disaient pas autre chose !
Depuis la Renaissance de Harlem, où naît pour la première fois dans les années 20 une prise de conscience collective, jusqu’au mouvement contestataire actuel Black Lives Matter, des voix se sont élevées pour dénoncer la violence systémique dont est victime encore aujourd’hui l’Américain noir. Cette violence trouve son enracinement dans l’histoire de l’Amérique blanche, celle des lois Jim Crow établies à la fin du XIXème siècle, appliquées dans les états sudistes et dont on retrouve les stigmates aujourd’hui encore. L’immigration massive des Afro-Américains vers les états industrialisés du Nord leur permet alors d’espérer une autre vie. À Harlem, l’effervescence culturelle et artistique ouvre la voie à une reconnaissance des poètes et des écrivains au-delà de la Color line, une ligne symbolique marquant les lieux de la ségrégation. La lutte se poursuit avec le soutien des communistes et la naissance en 1934 d’un mouvement interracial pour l’égalité et plus tard, avec l’arrêt Brown, rendu par la Cour suprême en 1954, qui déclare la ségrégation raciale inconstitutionnelle dans les écoles publiques. La violence de la mort d’Emmet Till en 1955 ébranle l’Amérique. La même année, les boycotts des bus sont lancés à Montgomery. En 1961, ont lieu les Freedom rides, des trajets inter-États en bus ; les Noirs et Blancs, côte à côte, testent la déségrégation jusque dans les États du sud où sévit encore le Klu Klux Klan. Il y a ensuite la marche sur Washington en 1963 et le rêve de Martin Luther King, puis les Freedom summer en 1964 qui établirent les écoles de la liberté. La même année, le Civil Rights Act est adopté, une loi qui interdit la discrimination pour cause de race, de couleur, d’origine, de religion ou de sexe et signe une avancée majeure. En 1965, la marche de Selma pour l’obtention du droit de vote dans les Etats du sud, marque une autre étape cruciale. Rosa Parks et bien d’autres femmes injustement méconnues : Ella Baker, Gloria Richardson, Daisy Bates, Jo Ann Robinson, Amelia Boyton Robinson, Dorothy Height et tant d’autres s’engagent toujours un peu plus dans le mouvement d’émancipation. Le Black Power lancé par Stokely Carmichael en 1966 fait des émules mais divise la communauté noire. Les différentes administrations qui se succèdent depuis Carter jusqu’à Reagan sont un violent pied de nez au combat pour les droits civiques. Les Afro-Américains sont ghettoïsés au nom de la guerre contre la drogue ; l’Anti-Drug Abuse Act donne le signal d’une politique répressive sans limites contre l’homme noir. La discrimination, les inégalités devant l’accès à des emplois mieux rémunérés ne font qu’accroître les tensions raciales. Dans les années 70, Le Hip-Hop s’empare de la cause et prête ses rythmes scandés pour dénoncer la violence sociale.
La liste est longue de tous les combats menés au nom de l’égalité. Ces révoltes comme disait Martin Luther King révèlent bien plus qu’une lutte pour le droit des noirs ; il s’agit pour l’Amérique de se confronter à ses failles structurelles : la pauvreté, le racisme, la répression policière, et l’ultra-libéralisme. Black Lives Matter est né en 2013 sous le mandat du premier président noir des États-Unis. Ce mouvement militant qui a débuté par des manifestations locales suite au meurtre d’un jeune Afro-Américain non armé, est devenu un mouvement national contestataire qui s’est donné pour objectif de dénoncer les violences policières racistes. La liste des victimes de ce système honteux est tragiquement longue : Eric Garner, Trayvon Martin, Michael Brown, Tamir Rice, Walter Scott, Freddie Gray, Alton Sterling... Black Lives Matter est né pour aller à l’encontre de l’idée que ces vies ne valent rien.
Dans Meurtre à Atlanta, James Baldwin revient sur un procès tronqué par un raccourci juridique accusant un homme noir du meurtre de vingt-huit enfants noirs. Jesmyn Ward révèle dans son récit autobiographique, Moissons funèbres, la mort de quatre de ses amis noirs, dont son frère tué par un homme ivre au volant de sa voiture et condamné seulement pour conduite en état d’ivresse. La littérature n’a eu de cesse de crier haut et fort ce que nous montrent aujourd’hui les images diffusées à grande échelle sur les réseaux sociaux. Est-il permis d’espérer que toutes ces voix portent assez loin pour mettre fin à l’ignominie, pour que cesse enfin l’insoutenable et scandaleux spectacle des hommes suffocant de désespoir ? Telle est la raison d’être de la sélection que nous vous proposons.

Je sais pourquoi chante l'oiseau en cage

Auteur(s) : Maya Angelou

Edition : Librairie Generale Francaise

Collection : Ldp Litterature

Parution : 30/09/2009

Dans ce récit, considéré aujourd'hui comme un classique de la littérature américaine, Maya Angelou relate son parcours hors du commun, ses débuts d'écrivain et de militante dans l'Amérique des années 1960 marquée par le racisme anti-Noir, ses combats, ses amours. Son témoignage, dénué de la moindre complaisance, révèle une personnalité exemplaire. A la lire, on mesure - mieux encore - le chemin parcouru par la société américaine en moins d'un demi-siècle...

7.9 €

Sur commande

Acheter sur Paris Librairie


Harlem Quartet

Auteur(s) : James Baldwin

Edition : Stock

Collection : La Cosmopolite

Parution : 27/09/2017

Dans le Harlem des années cinquante, se nouent les destins de quatre adolescents : Julia l'enfant évangéliste qui enflamme les foules, Jimmy son jeune frère, Arthur le talentueux chanteur de gospel et Hall son frère aîné. Trente ans plus tard, Hall tente de faire le deuil d'Arthur et revient sur leur jeunesse pour comprendre la folle logique qui a guidé leur vie. Pourquoi Julia a-t-elle subitement cessé de prêcher ? Pourquoi le quartet s'est-il dispersé ? Pourquoi Arthur n'a-t-il jamais trouvé le bonheur ? Ce roman magistral, où la violence et l'érotisme sont constamment maîtrisés par la tendresse et l'humour du poète, est, comme l'écrit Alain Mabanckou, "l'un des plus beaux chants de fraternité, d'amour, d'espérance et d'expiation" . Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Christiane Besse. Préface d'Alain Mabanckou.

24.5 €

En stock

Acheter sur Paris Librairie


Ce cadavre n'est pas mon enfant

Auteur(s) : Toni Cade Bambara

Edition : Christian Bourgois

Collection : Fictives

Parution : 01/01/1945

Ce livre est construit comme une gigantesque enquête policière menée de front par les services de la police d'Atlanta, le FBI, une cellule de crise, des journalistes, des enquêteurs privés et surtout par les parents de Sonny qui, doutant de l'efficacité et de la volonté de réussir de la police officielle(Atlanta, capitale du Sud ne veut pas entendre parler d'un tueur en série qui kidnappe les jeunes Noirs pour les torturer, les soumettre à divers sévices sexuels, les tuer et abandonner leur cadavre dans une multitude de lieux improbables), mènent donc leurs propres investigations. L'auteur décrit dans le détail cette Amérique du début des années 80, dans le Sud, à Atlanta, du point de vue des Noirs et plus précisément des femmes noires, mais sans négliger ni le monde blanc ni le machisme des Noirs, ni les univers imbriqués des médias, de la politique, de la finance, de la police, des activistes noirs et de l'extrême droite blanche. A travers le portrait d'un drame humain- Sonny un jeune noir âgé de douze ans, disparaît brusquement sans laisse de trace-, il s'agit de brosser la grande fresque de la société américaine, telle que d'innombrables écrivains américains ont rêvé de le faire, même si les réussites se comptent sur les doigts des deux mains. Ce livre est le dernier écrit par l'auteur. Il paraît de manière posthume en 1999, cinq ans après la mort de cette dernière. Toni Morrison s'est chargée de la préparation de l'édition. L'auteur a travaillé sur ce roman car elle jugeait que "l'histoire du monde resterait incomplète si ce livre n'était pas publié".

27 €

En stock

Acheter sur Paris Librairie


American prophet

Auteur(s) : Paul Beatty

Edition : 10/18

Collection : Litterature Etrangere 10/18

Parution : 02/01/2015

Gunnar Kaufman coule une vie béate à Santa Monica, quartier blanc chic de L.A, quand sa famille déménage : exit le cliché du « Noir cool et marrant », le ghetto de Hillside va lui apprendre à devenir un nègre véritable. Poète génial et basketteur hors pair, entre jeux de gangs et bande-son militante, il ne tarde pas à être sacré, malgré lui, nouveau leader de la communauté afro... Dans une langue slammée virtuose, cette délirante épopée gangsta livre une réflexion coup-de-poing sur l'identité noire et l'Amérique bien-pensante. Irrésistible.

8.1 €

En stock

Acheter sur Paris Librairie


Le coeur battant de nos mères

Auteur(s) : Brit Bennett

Edition : J'ai Lu

Collection : Litterature Etrangere

Parution : 22/08/2018

Quand Nadia, 17 ans, perd sa mère et avorte en cachette, sa vie est bouleversée. Elle choisit alors de quitter la communauté noire et religieuse qui l'a vue grandir et laisse derrière elle Luke, son amant aux rêves brisés, et Aubrey, sa meilleure amie. Boursière dans une grande université, Nadia fréquente désormais l'élite. Durant une décennie marquée des affres de la vie, les trajectoires des trois jeunes gens vont se croiser puis diverger, tendues à l'extrême par le poids du secret. Dans la lignée d'Elena Ferrante et de Chimamanda Ngozi Adichie, Brit Bennett nous offre un roman lumineux et inoubliable.

Ruby

Auteur(s) : Cynthia Bond

Edition : Librairie Generale Francaise

Collection : Ldp

Parution : 29/03/2017

Ephram Jennings n'a jamais oublié la petite fille aux longues nattes avec qui il jouait, enfant, dans la bourgade de Liberty, à l'est du Texas. Mais Ruby Bell, malgré l'amour de ses grands-parents, a souffert plus qu'on ne saurait l'imaginer. Aussi s'est-elle échappée dès qu'elle a pu, vers les lumières du New York des années 1950. Beauté à la peau noire, elle se fait une place au coeur même de la ville, tout en ne cessant d'espérer y retrouver sa mère. Lorsqu'un télégramme de sa cousine la rappelle chez elle, Ruby va de nouveau, des décennies plus tard, être confrontée à l'extrême violence raciale. Ephram décide de tout tenter pour l'arracher à la spirale de malheur qui la guette.   Un roman d'effroi et de fureur. Magnifique. Olivia de Lamberterie, Elle.   Une épopée terrifiante dans le Texas profond des rites sataniques et des enfants martyrs. Envoûtant. Fabienne Pascaud, Télérama.   Un style lyrique et débordant, une fresque brûlante. Emily Barnett, Les Inrocks.   Best-seller du New York Time 2015

7.9 €

En stock

Acheter sur Paris Librairie


Une colère noire ; lettre à mon fils

Auteur(s) : Ta-Nehisi Coates

Edition : J'ai Lu

Collection : Document

Parution : 11/01/2017

Le journaliste américain démontre qu'en dépit des luttes pour les droits civiques, de la production d'une culture avec ses icônes (Frederick Douglass, Billie Holiday, Martin Luther King, etc.) et de l'élection d'un président noir, les violences contre les Noirs n'ont jamais cessé aux Etats-Unis. National book award 2015.

6.2 €

En stock

Acheter sur Paris Librairie


Journal d'une femme noire

Auteur(s) : Kathleen Collins

Edition : Les Editions Du Portrait

Parution : 05/06/2020

Dans une société américaine à peine affranchie de ses lois racistes, les Afro-Américains, en exerçant leurs droits civiques, peuvent enfin accéder à leur vie. Cette nouvelle liberté suscite une exaltation et un bouillonnement racontés par Kathleen Collins à travers les relations amoureuses et filiales d'une femme noire, installée à New York. Mais être soi, c'est inévitablement faire l'expérience de la différence, d'une autre vie, et parfois d'une autre couleur de peau. C'est s'exposer à des réactions infimes, démesurées et ressentir le poids de l'Histoire qui pèse silencieusement sur chaque existence. Kathleen Collins plonge le lecteur dans ces interactions, éminemment politiques et intimes. Malicieux et pétillants, sincères et vivants, ces écrits livrent une critique du discours blanc dominant tout en dénonçant les idéologies afrocentristes. Le féminisme universaliste et précurseur de Kathleen Collins se distingue de celui qui se pense en fonction du genre, de l'orientation sexuelle ou de la couleur de peau. On entend l'écho des voix de James Baldwin, de Ralph Ellison et de Richard Wright. Journal d'une femme noire réunit des nouvelles, des lettres, des, fictions et des extraits de journaux. L'effet miroir entre la fiction et la non fiction est une formidable introduction à l'oeuvre de cette autrice majeure célébrée par le Women Prize for fiction en 2019. Les écrits de Kathleen Collins ont été publiés à titre posthume en 2015 et 2016.

15 €

En stock

Acheter sur Paris Librairie


Femmes, race et classe

Auteur(s) : Angela Davis

Edition : Des Femmes

Parution : 13/02/2020

Voici, enfin disponible en édition de poche l'essai majeur d'Angela Davis, figure emblématique des luttes pour les droits civiques aux États-Unis depuis les années 1960. Dans "Femmes, race et classe", Angela Davis, historienne et militante, retrace avec brio les liens entre féminisme, antiracisme et lutte des classes, à travers l'histoire des femmes, des noir-e-s et de leurs luttes aux États-Unis du XIXe siècle aux années 1970. Elle analyse aussi bien les écueils provoqués par le racisme dans le mouvement féministe américain blanc que la misogynie au sein des mouvements révolutionnaires noirs et montre comment des premiers liens se sont établis entre le féminisme naissant et la lutte pour l'abolition de l'esclavage, avant de se distendre face à la pression d'adversaires politiques qui cherchent à diviser les luttes. Redonnant vie à des figures politiques majeures méconnues en France, comme Sojourner Truth et son célèbre « Ne suis-je pas une femme ? » qui interroge la place des femmes noires dans la société, "Femmes, race et classe" est un essai dense et fondateur. Soulevant la question des contradictions à dépasser entre les oppressions spécifiques, il trouve aujourd'hui une actualité centrale avec les débats contemporains sur le féminisme dit « intersectionnel ».

10 €

En stock

Acheter sur Paris Librairie


Les âmes du peuple noir

Auteur(s) : William Edward Burghardt Du Bois

Edition : La Decouverte

Collection : Poches Decouverte

Parution : 26/04/2007

« Le problème du XXe siècle est le problème de la ligne de partage des couleurs. » Telle est l'intuition fondamentale de W. E. B. Du Bois dans Les Âmes du peuple noir, oeuvre majeure de la littérature nord-américaine. Dans ce recueil d'essais publié en 1903, Du Bois évoque avec une puissance inégalée l'étendue du racisme américain et donne à voir au monde la réalité de l'expérience quotidienne africaine-américaine dans l'Amérique de la ségrégation. Cette nouvelle traduction montre, inscrits dans la langue, tous les enjeux philosophiques d'un texte qui se veut également littéraire. L'écriture élégante et passionnée de Du Bois tisse les souvenirs autobiographiques et les paraboles épiques avec les analyses historiques et sociologiques, construisant ainsi l'unité culturelle et politique du peuple noir à partir de la multiplicité de ses âmes individuelles. Ce livre a inspiré l'essentiel de la conscience collective noire et des mouvements en faveur des droits civiques dans les années 1960, et continue d'avoir un retentissement considérable au sein de la communauté africaine-américaine et au-dehors.

13 €

En stock

Acheter sur Paris Librairie