librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

L'AGENDA

DE NOS ANIMATIONS

Afficher tous les évènements du mois


  • 03
    décembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Rencontre croisée entre Cécile Coulon et Karin Serres

    Nous avons le plaisir de recevoir deux formidables autrices qui ont fait paraître en cette rentrée littéraire deux romans d’une grande force et d’une grande beauté
    Cécile Coulon publie Une bête au Paradis, L’iconoclaste
    Karin Serres publie Les silences sauvages, Alma éditeur

    ****************************************************************************
    Cécile Coulon est née en 1990. En quelques années, elle a fait une ascension fulgurante et a publié six romans, dont Trois Saisons d’orage, récompensé par le prix des Libraires, et un recueil de poèmes, Les Ronces, prix Apollinaire.

    Une bête au Paradis est le roman d’une lignée de femmes possédées par leur terre. Un huis clos fiévreux hanté par la folie, le désir et la liberté.


    Karin Serres, née en 1967, a reçu le prix SGDL du premier roman pour Monde sans oiseaux (2013). Elle est également autrice de théâtre, metteuse en scène, décoratrice et traductrice. Elle saisit toutes les occasions de croiser son écriture avec l’univers d’autres artistes, en France et dans le monde.

    Les Silences sauvages racontent trois femmes, à un âge quelque part au milieu de cette longue période floue entre jeunesse et vieillesse. Elles font toutes trois partie des gens qu’on ne regarde pas. Les voici toutes trois au moment où la vie déraille. L’eau est leur miroir, leur alliée : lac, rivière ou océan. L’intensité de leur monde intérieur est la plus grande force dont elles disposent pour résister, jour après jour, contre la violence de nos sociétés. Trois silences sauvages que la beauté brute sauvera.