librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

Venez prendre le frais à Millepages ! Nous sommes climatisés ! ::

L'AGENDA

DE NOS ANIMATIONS

Afficher tous les évènements du mois


  • 16
    avril
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Rencontre avec Martin Winckler

    Martin Winckler publie aux éditions P.O.L L’école des soignantes, une fiction utopiste qui fait suite au Chœur des femmes.
    Soigner et écrire, telles sont les deux passions de ce romancier- médecin-lanceur d’alerte, qui en prenant pour cible "les brutes en blanc" n’a de cesse de dénoncer le mandarinat et le patriarcat d’un système médical maltraitant.

    LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR
    ************************************
    2039. Hannah Mitzvah quitte sa lucrative activité de codage informatique et émigre à Tourmens (ville de France qui apparaît déjà dans tous les romans de Martin Winckler) pour se former au soin. Là, on ne soigne pas comme ailleurs : dès 2022, un mouvement féministe transforme le CHU en école expérimentale et révolutionne l’apprentissage du soin, concentre ses efforts sur l’accueil bienveillant, la formation de professionnelles de santé empathiques et une approche globale des personnes. La médecine qu’on pratique est centrée avant tout sur la santé des femmes.
    A l’École des soignantes, Hannah apprend que pour avoir le droit de pratiquer les gestes les plus sophistiqués (opérer une tumeur du cerveau), on doit d’abord apprendre à délivrer les plus simples : aider une soignée à se lever, se laver, se nourrir mais aussi panser, et écouter le récit des personnes, respecter leurs aspirations.
    Au bout de quatre années, Hannah entre en résidence au pôle Psycho, département dans lequel exerce désormais Djinn Atwood, l’héroïne dont on avait fait la connaissance dans Le Chœur des femmes. Elle s’inquiète du devenir de l’Ecole. Et qui est véritablement Hannah Mitzvah ? Que vient-il ou vient-elle chercher auprès de ces « pensionnaires » du Pôle ? De quoi souffrent ces femmes ? Est-ce leur cerveau qui déraille ou bien ne seraient-elles folles que parce qu’on les rend folles, parce qu’on les traite comme des folles ? (Sylvia Plath) Quelles forces s’opposent à l’activité de l’École des soignantes ? Une course contre le temps s’engage pour sauver l’utopie d’une institution de santé sans quotas de patients, sans restrictions incompatibles avec la délivrance équitable de soins, libérée des lobbys industriels, et surtout respectueuse de toutes et tous, sans distinction ni discrimination d’aucune sorte…