librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

A partir du dimanche 16 juillet, vos librairies Millepages passent aux horaires d’été. Toutes les infos ci-dessous dans la rubrique "en vitrine". ::

L'AGENDA

DE NOS ANIMATIONS


  • 06
    septembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Louis-Philippe Dalembert et Erik Orsenna

    Fêtons la beauté de la langue française en compagnie de

    LOUIS-PHILIPPE DALEMBERT qui publie "Avant que les ombres s’effacent" aux éditions Sabine Wespieser, Prix Orange du livre 2017 (entre autre distinction !)

    et ERIK ORSENNA, de l’Académie française pour "La Fontaine une école buissonnière", coédition Stock et France Inter.

    A propos de "Avant que les ombres s’effacent" :

    Une réjouissante saga familiale !
    Louis-Philippe Dalembert s’empare d’une page d’histoire totalement méconnue et nous embarque à la suite d’un certain Ruben Schwarzberg qui, lors de la Seconde Guerre mondiale, trouva refuge en Haïti. Après de multiples péripéties particulièrement éprouvantes, c’est bien le consulat haïtien qui délivrera le passeport lui permettant d’atteindre cette terre promise pour nombre de juifs ayant fui le nazisme.

    Il fallait toute la verve et le talent d’un Louis-Philippe Dalembert pour faire revivre ces destins oubliés et fixer leurs ombres à l’encre indélébile de la littérature.

    A propos de "La Fontaine, une école buissonnière" :

    « Depuis l’enfance, il est notre ami. Et les animaux de ses Fables, notre famille. Agneau, corbeau, loup, mouche, grenouille, écrevisse ne nous ont plus jamais quittés.
    Malicieuse et sage compagnie !
    Mais que savons-nous de La Fontaine, sans doute le plus grand poète de notre langue française ?
    Voici une promenade au pays vrai d’un certain tout petit Jean, né le 8 juillet 1621, dans la bonne ville de Château-Thierry, juste à l’entrée de la Champagne. Bientôt voici Paris, joyeux Quartier latin et bons camarades : Boileau, Molière, Racine.
    Voici un protecteur, un trop brillant surintendant des Finances, bientôt emprisonné. On ne fait pas sans risque de l’ombre au Roi Soleil.
    Voici un très cohérent mari : vite cocu et tranquille de l’être, pourvu qu’on le laisse courir à sa guise.
    Voici la pauvreté, malgré l’immense succès des Fables.
    Et, peut-être pour le meilleur, voici des Contes. L’Éducation nationale, qui n’aime pas rougir, interdisait de nous les apprendre. On y rencontre trop de dames « gentilles de corsage ».
    Vous allez voir comme La Fontaine ressemble à la vie : mi-fable, mi-conte.
    Gravement coquine. »


  • 08
    septembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    FRANCK BOUYSSE

    Les éditions de La manufacture de livres, Le Livre de Poche et Millepages vous invitent à rencontrer Franck Bouysse pour son nouveau roman "Glaise".

    Après "Grossir le ciel" et "Plateau", Franck Bouysse s’est imposé comme une voix incontournable de la littérature française contemporaine en général et du roman noir en particulier.

    A Saint-Paul-de-Salers, en août 1914, les hommes sont partis au front. Chez les Landry, Victor, quinze ans, resté seul avec sa mère, doit s’occuper des travaux de la ferme. Le vieux Valette, son voisin, accueille sa belle-sœur Hélène et sa fille Marie, venues se réfugier à la campagne. L’arrivée des deux femmes bouleverse la vie dans ces montagnes du Cantal.


  • 14
    septembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    L’écrivain américain Ron Rash

    Rencontre avec le grand écrivain américain RON RASH qui publie "Par le vent pleuré", un roman aux éditions du Seuil. Traduit de l’américain par Isabelle Reinharez.

    Dans une petite ville paisible au cœur des Appalaches, la rivière vient de déposer sur la grève une poignée d’ossements, ayant appartenu à une jeune femme. Elle s’appelait Ligeia, et personne n’avait plus entendu parler d’elle depuis un demi-siècle.
    1967 : le summer of love. Ligeia débarque de Floride avec l’insouciance et la sensualité de sa jeunesse, avide de plaisirs et de liberté. C’est l’époque des communautés hippies, du Vietnam, de la drogue, du sexe et du Grateful Dead. Deux frères, Bill et Eugene, qui vivent bien loin de ces révolutions, sous la coupe d’un grand-père tyrannique et conservateur, vont se laisser séduire par Ligeia la sirène et emporter dans le tourbillon des tentations. Le temps d’une saison, la jeune fille bouleversera de fond en comble leur relation, leur vision du monde, et scellera à jamais leur destin – avant de disparaître aussi subitement qu’elle était apparue.
    À son macabre retour, les deux frères vont devoir rendre des comptes au fantôme de leur passé, et à leur propre conscience, rejouant sur fond de paysages grandioses l’éternelle confrontation d’Abel et de Caïn.

    « Rash est un conteur envoûtant, qui fait monter avec brio la tension entre le passé et le présent de l’histoire. Une histoire fondée sur le contrôle, le Mal et la nature même du pouvoir, celui de sauver comme celui de tuer. » The Washington Post

    Ron Rash, né en Caroline du Sud en 1953, a grandi à Boiling Springs et obtenu son doctorat de littérature anglaise à l’université de Clemson. Il a écrit à ce jour quatre recueils de poèmes, six recueils de nouvelles – dont Incandescences (Seuil, 2015), lauréat du prestigieux Frank O’Connor Award, et cinq autres romans, récompensés par divers prix littéraires : Sherwood Anderson Prize, O. Henry Prize, James Still Award. Une terre d’ombre (Seuil, 2014) a reçu le Grand Prix de Littérature policière. Ron Rash vit en Caroline du Nord et enseigne la littérature à la Western Carolina University.


  • 16
    septembre
    16h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 16h30

    Raphaël Jerusalmy

    Rencontre avec l’écrivain Raphaël Jerusalmy qui publie "Évacuation", son cri d’amour pour Tel-Aviv, aux éditions Actes Sud.

    Tel-Aviv, de nos jours. La guerre est déclarée. La ville évacuée. L’heure est grave. Enfin, pas pour tout le monde, pas de la même manière. Naor est resté en catimini avec son grand-père Saba et sa petite amie Yaël. Entre deux alertes, sous le fracas des bombes, la ville leur appartient. Tel-Aviv, pas jolie mais tellement vivante même vidée de sa turbulente population. Saba se sait mourant ; Yaël et Naor tournent un film instinctif avec leurs téléphones. Le drame attend son heure.

    Depuis "Sauver Mozart" (Actes Sud, Babel) et le chef d’œuvre "Les obus jouaient à pigeon vole" (Bruno Doucey), Raphaël Jérusalmy tient une place à part dans le cœur des lecteurs. Dans ce texte vibrant d’amour pour Tel-Aviv, il restitue par la voix de Naor l’esprit frondeur de ses habitants et la fragilité de leur condition. On doit lire "Évacuation" comme un manifeste de poésie géographique et un plaidoyer pour la paix au Levant. Le lire surtout pour le pur plaisir de se laisser envahir par cette langue si belle et si sensible.


  • 22
    septembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    LAURA KASISCHKE

    A l’occasion de la parution de son recueil de nouvelles, "Si un inconnu vous aborde", aux éditions Page à Page. Nous sommes très heureux de vous convier à une rencontre exceptionnelle avec l’auteure américaine Laura Kasischke, en compagnie des éditeurs et de sa traductrice, Céline Leroy.<br

    Bienvenue dans l’univers caractéristique de l’auteure avec cet unique recueil de nouvelles de Laura Kasischke : étrangeté à la frontière du surnaturel, éventail raffiné de violences et tensions sous-jacentes parcourent ces quinze nouvelles inédites. Traduit par Céline Leroy, préface de Véronique Ovaldé.


  • 27
    septembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    LOLA LAFON

    Rencontre avec Lola Lafon, enfant terrible des lettres françaises et de la chanson, à l’occasion de la parution de son nouveau roman "Mercy, Mary, Patty" aux éditions Actes Sud.

    En février 1974, Patricia Hearst, petite-fille du célèbre magnat de la presse William Randolph Hearst, est enlevée contre rançon par un groupuscule révolutionnaire dont elle ne tarde pas à épouser la cause, à la stupéfaction générale de l’establishment qui s’empresse de conclure au lavage de cerveau.
    Professeure invitée pour un an dans une petite ville des Landes, l’Américaine Gene Neveva se voit chargée de rédiger un rapport pour l’avocat de Patricia Hearst, dont le procès doit bientôt s’ouvrir à San Francisco. Un volumineux dossier sur l’affaire a été confié à Gene. Pour le dépouiller, elle s’assure la collaboration d’une étudiante, la timide Violaine, qui a exactement le même âge que l’accusée et pressent que Patricia n’est pas vraiment la victime manipulée que décrivent ses avocats...
    Avec ce roman incandescent sur la rencontre décisive de trois femmes “kidnappées” par la résonance d’un événement mémorable, Lola Lafon s’empare d’une icône paradoxale de la “story” américaine pour tenter de saisir ce point de chavirement où l’on tourne le dos à ses origines. Servi par une écriture incisive, Mercy, Mary, Patty s’attache à l’instant du choix radical et aux procès au parfum d’exorcisme qu’on fait subir à celles qui désertent la route pour la rocaille.


  • 03
    octobre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    VERONIQUE OLMI

    Rencontre avec la romancière et dramaturge Véronique Olmi qui publie "Bakhita", un roman, aux éditions Albin Michel.

    Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l’esclavage. Rachetée à l’adolescence par le consul d’Italie, elle découvre un pays d’inégalités, de pauvreté et d’exclusion.

    Affranchie à la suite d’un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres.

    "Bakhita" est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte. Avec une rare puissance d’évocation, Véronique Olmi en restitue le destin, les combats incroyables, la force et la grandeur d’âme dont la source cachée puise au souvenir de sa petite enfance avant qu’elle soit razziée.