librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

L'AGENDA

DE NOS ANIMATIONS


  • 15
    octobre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Rencontre avec Benoît Chantre autour de Hölderlin

    Benoît Chantre publie Le Clocher de Tübingen aux éditions Grasset

    ***************************************************************************
    Résumé éditeur
    De 1807 à 1843, les habitants d’une ville du Wurtemberg ont vu, matin et soir, un promeneur solitaire sortir de la maison d’un charpentier bâtie sur la tour du vieux rempart. Ils se sont habitués à cette figure qui bredouillait en marchant des bribes de français ou des vers grecs ou allemands. Certains, au début, vinrent lui rendre visite, comme on va voir « un fauve tourner en cage », puis ces visites s’estompèrent.
    Ce locataire s’appelait Friedrich Hölderlin. Auteur d’un roman célèbre, Hypérion ou l’ermite de Grèce, il fut l’ami de Schelling et Hegel, ses condisciples au séminaire de la ville. Après une grande histoire d’amour à Francfort, en 1797, il dut s’exiler, en 1801, pour un voyage en France. Les traductions de Sophocle qu’il publia à son retour, en raison des changements qu’il introduisait dans les vers, firent rire aux larmes Goethe et Schiller. Sa mère, comprenant que son fils ne serait jamais pasteur, décida de le faire interner plusieurs mois. La légende romantique du poète fou venait de commencer.
    Mais si cette légende mentait ? Si ce grand poète avait voulu dire autre chose, pendant la seconde moitié de sa vie passée à entendre les coups de l’heure au clocher de Tübingen ? Dernier feu de la tradition mystique qui éclaira la nuit européenne et premier artiste dégénéré d’Allemagne, Hölderlin ne pouvait à son époque être entendu. Il le peut maintenant que les glaciers fondent et que les villes s’embrasent. Il nous faut de toute urgence relire ce témoin de la fin d’un monde et entendre la leçon de sa ténacité.

    ****************************************************************************
    L’auteur : Benoît Chantre est écrivain et éditeur. Il a collaboré à plusieurs revues, publié des livres d’entretiens (avec Philippe Sollers, Jacques Julliard ou René Girard), de nombreux articles et deux essais : Péguy point final (Le Félin, 2014) et Les Derniers Jours de René Girard (Grasset, 2016).


  • 17
    octobre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Rencontre avec Christophe Tison

    Venez rencontrer la Lolita de Nabokov sous la plume de Christophe Tison qui publie Le journal de L. aux éditions Goutte d’or
    *****************************************************************************

    Ce qu’en dit Louise
    A-t-on jamais entendu la voix de Lolita, victime ignorée de Nabokov ?
    Christophe Tison y remédie avec le journal de la jeune fille dont le prénom sera un qualificatif pour nombre de fillettes. Terrible et délicieux, ce journal est l’histoire d’un combat pour la survie, d’une fuite et d’un refus de capituler. Lolita veut reprendre en main son destin, et vous êtes invités à lire dans ses pensées. Accrochez-vous !

    Résumé éditeur

    Soixante ans après Lolita, roman phare de Vladimir Nabokov écoulé à 50 millions d’exemplaires dans le monde, Christophe Tison donne la parole au personnage principal de cette oeuvre subversive : Lolita. Ému et fasciné par cette jeune fille dont il partage l’expérience - victime d’une relation abusive qu’il a racontée dans Il m’aimait, succès de librairie paru en 2004 chez Grasset - il a rédigé le journal de Lolita pour offrir une voix à l’adolescente. D’un monument, Christophe Tison a tiré un chef d’oeuvre. Dans une langue ciselée, il nous plonge dans les pensées lucides et futiles de Dolorès, nous fait ressentir l’ambivalence de sa situation. Ce roman bénéficie du soutien de la Fondation Nabokov et de Maurice Couturier, universitaire spécialiste de Nabokov, traducteur officielle de Lolita.


  • 25
    octobre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Rencontre autour du monde de Tolkien

    A l’occasion de la parution du catalogue de l’exposition, Tolkien, Voyage en Terre du Milieu (coédition Bibliothèque nationale de France/Christian Bourgois), la librairie Millepages propose une rencontre en compagnie de Vincent Ferré, enseignant-chercheur spécialiste de Tolkien et directeur de collection chez Bourgois et Dimitri Maillard de l’association Tolkiendil

    *************************************************************************
    Véritable voyage en Terre du Milieu, ne ratez pas cette invitation à explorer le monde imaginaire forgé par l’auteur du Seigneur des Anneaux. Ecrivain, philologue et universitaire, J.R.R. Tolkien a construit, en un ensemble qui compte des milliers de pages pour la plupart non publiées de son vivant, ce qui ressemble à une « mythologie moderne », avec ses langues inventées, ses héros, ses peuples, sa géographie, son architecture, ses arts et son histoire.


  • 06
    novembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Rencontre avec L’ethnologue Charles Stépanoff

    A l’occasion de la sortie du livre Voyager dans l’invisible, techniques chamaniques de l’imagination, aux éditions La Découverte, nous recevons Charles Stépanoff, ethnologue, maître de conférences à l’École pratique des hautes études (chaire « Religions de l’Asie septentrionale et de l’Arctique ») et membre du Laboratoire d’anthropologie sociale du Collège de France.

    ******************************************************************************
    Résumé éditeur

    Le chamane est un individu capable, d’une façon mystérieuse pour nous, de voyager en esprit, de se percevoir simultanément dans deux espaces, l’un visible, l’autre virtuel, et de les mettre en connexion. Ce type de voyage mental joue un rôle clé pour établir des liens avec les êtres non humains qui peuplent l’environnement.
    Les chamanes ne gardent pas pour eux seuls l’expérience du voyage en esprit : ils la partagent avec un malade, une famille, parfois une vaste communauté de parents et de voisins. Les participants au rituel vivent tous ensemble cette odyssée à travers un espace virtuel. De génération en génération, les sociétés à chamanes se sont transmis comme un précieux patrimoine des trésors d’images hautes en couleur, mais en grande partie invisibles.
    Ce livre est le fruit d’enquêtes de terrain et reprend l’ample littérature ethnographique décrivant les traditions autochtones du nord de l’Eurasie et de l’Amérique. Au travers de récits pleins de vie, il rend compte de l’immense contribution à l’imaginaire humain des différentes technologies cognitives des chamanes. Les civilisations de l’invisible bâties par les peuples du Nord, encore puissantes à l’aube du XXe siècle, n’ont pas résisté longtemps à l’entreprise d’éradication méthodique menée par le pouvoir colonial des États modernes, qu’il s’agisse de l’URSS, des États-Unis ou du Canada. Ce livre nous permet enfin de les appréhender dans toute leur richesse.


  • 07
    novembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Rencontre avec le journaliste Léonard Vincent

    La librairie Millepages reçoit pour la deuxième fois le journaliste et romancier Léonard Vincent. C’est sous la plume du romancier que nous l’accueillons cette fois, à l’occasion de la sortie du livre Les hommes du ministère aux éditions Anamosa.

    *********************************************************************************
    Le roman :
    Les Hommes du ministère est fortement inspiré de la connaissance de l’Afrique de l’Est et des « évadés » d’une des pires dictatures au monde en Érythrée. Mais Léonard Vincent a quitté les rives du reportage pour la fiction romanesque. Comme pour aller plus loin dans la restitution, comprendre les mécanismes de la terreur et leur portée universelle, l’auteur choisit de plonger dans la subjectivité de trois personnages clé : le ministre (Omer Hassan), le fonctionnaire (Nebsi, l’ami du narrateur) et le chef (Tobias).

    L’auteur :
    Léonard Vincent : après des études de philosophie à la Sorbonne notamment sous l’autorité de Robert Misrahi, il commence une carrière de journaliste à TF1 en 1999.
    Il a été le responsable du bureau Afrique, puis le directeur de l’Information de l’association de défense de la liberté de la presse Reporters sans frontières entre 2004 et 2009. Journaliste indépendant, il s’est ensuite particulièrement tourné vers l’Afrique de l’Est, et particulièrement vers l’Érythrée et les questions migratoires. Il a été le correspondant de Radio France internationale (RFI)1 et des chaînes de Radio France (France Inter, France Culture, France Info) au Maroc de 2013 à 2014. Revenu en France, il est nommé rédacteur en chef adjoint du service Afrique de RFI, puis a fait partie, début 2018, de l’équipe de la première saison du Média, avant de revenir à RFI comme reporter.
    Il a publié en 2012 un essai bouleversant intitulé Les Erythréens chez Rivages, un récit d’une grande justesse, où pour la première fois le peuple a la parole.


  • 13
    novembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Rencontre avec la philosophe Geneviève Fraisse

    A l’occasion de la sortie du livre La suite de l’histoire, aux éditions du Seuil, nous avons le plaisir de recevoir Geneviève Fraisse, philosophe et historienne de la pensée féministe. Directrice de recherche émérite au CNRS. Ancienne députée européenne, elle est l’autrice de livres sur la généalogie de l’égalité des sexes et la problématique sexe/genre, tels Du consentement (Seuil, 2007, édition augmentée 2017), et La Sexuation du monde. Réflexions sur l’émancipation (Presses de Sciences Po, 2016).

    **************************************************************************
    Résumé éditeur :
    « L’émancipation des femmes a suivi deux chemins parallèles et distincts au lendemain de la Révolution française, et au commencement du débat démocratique : celui du “pour toutes” et celui du “pour chacune”. Le premier menait aux droits civils et civiques, citoyenneté, éducation, emploi, responsabilité individuelle, autonomie sociale. Le second ouvrait la voie à la liberté de créer, de penser, d’écrire, de partager avec les hommes les lieux de la jouissance intellectuelle et artistique. C’est sur le deuxième chemin, emprunté par ce livre, que j’ai voulu arpenter la suite de l’Histoire.

    La suite de l’Histoire, pour une femme artiste, ce n’est pas seulement la conquête de droits et la transgression des contraintes établies, c’est aussi la construction de pratiques nouvelles et le déplacement des repères obligés. L’égalité, c’est encore la liberté de trouver de nouvelles formes de création. Et c’est pourquoi, sans s’arrêter à l’identité sexuelle ou à la visibilité sociale, ce qui est en jeu, ici, c’est d’abord et avant tout leur production. »


  • 15
    novembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Fatima Farheen Mirza autrice en résidence America à Millepages

    La librairie Millepages et le festival America vous invitent à venir rencontrer Fatima Farheen Mirza autour de son roman, Cette maison est la tienne, aux éditions Calmann Lévy. Elle est l’invitée de la résidence America à Vincennes durant tout l’automne.
    ******************************************************************************

    L’autrice
    Fatima Farheen Mirza est née en Californie en 1991 et y a grandi. Elle est diplômée du prestigieux Iowa Writers’ Workshop.
    Cette maison est la tienne est son premier roman, paru aux États-Unis comme fer de lance de la nouvelle collection dirigée par l’actrice et productrice Sarah Jessica Parker chez Random House.

    Le livre
    "Avant-hier soir, elle n’avait encore jamais entendu parler de ces taches qui s’amoncellent comme la poussière sur le coeur. Et si ne pas porter le foulard valait une tache, est-ce qu’une nouvelle se formerait chaque fois qu’elle déciderait de rester tête nue ?"

    Hadia, Huda et leur petit frère Amar ont grandi sous le même toit californien, tiraillés entre rêve américain et traditions chiites de leurs parents nés en Inde.
    Le mariage d’Hadia est l’occasion pour les deux soeurs de revoir Amar, disparu depuis trois ans. Grâce à l’exploration de leurs souvenirs d’enfance, parfois tendres, souvent douloureux, se dessine une fresque familiale bouleversante où chaque enfant se joue des interdits pour tenter de grandir librement dans son corps, et dans son coeur.


  • 20
    novembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    James Ellroy, le maestro du roman noir à Millepages

    La librairie Millepages a la grand plaisir d’accueillir le grand maître du roman criminel James Ellroy. Après Perfidia, il revient avec le second volet du nouveau Quatuor de Los Angeles, La tempête qui vient aux éditions Rivages Noir.

    *********************************************************************************

    L’auteur

    James Ellroy est né le 4 mars 1948 à Los Angeles. L’assassinat non résolu de sa mère
    le 22 juin 1958 sera un traumatisme fondateur de sa carrière d’écrivain. Il publie
    son premier livre Brown’s Requiem en 1961 aux E.U. C’est Lune sanglante, premier
    volume de la trilogie du flic Lloyd Hopkins qui le fait connaître en France. Mais c’est
    avec Le Dahlia noir, premier tome du Quatuor de Los Angeles, que sa carrière explose.
    Suivra la trilogie Underworld USA, qui remporte un très grand succès et l’installe
    comme l’auteur phare du roman criminel aux E.U et en France. Il a entamé un nouveau
    Quatuor de Los Angeles avec Perfidia. Il vient d’entrer dans la Everyman’s Library,
    l’équivalent américain de la Pléiade.

    Résumé éditeur

    Los Angeles est encore sous le choc de l’attaque de Pearl Harbor. Les Américains d’origine japonaise sont massivement arrêtés tandis que des pluies torrentielles s’abattent sur la ville. Un corps est découvert dans Griffith Park à la faveur d’un glissement de terrain. C’est le début du chaos : entre un incendie criminel et un braquage de grande ampleur qui refait surface, des nazis surexcités, des espions, des trafics de drogue, des flics corrompus, des chassés-croisés amoureux et nos « usual suspects » Dudley Smith et le sergent Elmer Jackson du LAPD, la troublante Kay Lake, Hideo Ashida, le génie de la police scientifique, ainsi que la belle Joan Conville, le mæstro Ellroy orchestre une inoubliable symphonie.


  • 27
    novembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Rencontre avec Jean Baret, prophète des temps futurs

    Après le premier volume consacré à la jungle urbaine de la surconsommation, Bonheur TM, Jean Baret revient nous bousculer avec le deuxième volet de sa série dystopique Trademark, intitulé Vie TM, aux éditions du Bélial.

    **********************************************************************************

    Résumé éditeur

    Sylvester Staline, citoyen X23T800S13E616, tourne des cubes colorés. Un boulot qui en vaut bien un autre, au fond, et qui a ses avantages. Son compte en banque affiche un solde créditeur de 4632 unités. Et si son temps de loisirs mensuel est débiteur de huit heures, son temps d’amitié restant à acheter est dans le vert. Sans même parler de son temps d’amour : plus de quarante-trois heures ! Une petite anomalie, c’est sûr ; il va falloir qu’il envisage de dépenser quelques heures de sexe… Mais de là à ce qu’un algorithme du bonheur intervienne ? Merde ! À moins que cela ait à voir avec cette curieuse habitude qu’il a de se suicider tous les soirs ? Il n’y a jamais trop songé, à vrai dire… Sylvester ne le sait pas encore, mais il pourrait bien être le grain de sable, le V de la vendetta dans l’horlogerie sociale du monde et ses dizaines de milliards d’entités. D’ailleurs, les algorithmes Bouddha et Jésus veillent déjà sur lui…

    L’auteur

    Avocat au barreau de Paris, culturiste et nihiliste, Jean Baret est un prophète, une voix sans pareille dans le concert de l’anticipation sociale, quelque part entre Chuck Palahniuk, Philip K. Dick et Warren Ellis. Bonheur™, paru en 2018 aux éditions du Bélial’, finaliste au Grand Prix de l’Imaginaire et au Prix Utopiales 2019, a été salué par le Huffington Post comme un « violent cri d’alerte, entre cyberpunk et satire politique ». Vie™, son nouveau roman, deuxième opus du projet « Trademark », offre la vision d’un futur dont l’esquisse gît dans les entrailles d’un présent déliquescent. Un livre éminemment politique. Une nécessité.

    « Les dieux sont morts, il ne reste que des produits…
    Jean Baret signe la dystopie que notre époque attendait. »

    Dany-Robert Dufour


  • 04
    décembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Rencontre croisée entre Cécile Coulon et Karin Serres

    Nous avons le plaisir de recevoir deux formidables autrices qui ont fait paraître en cette rentrée littéraire deux romans d’une grande force et d’une grande beauté
    Cécile Coulon publie Une bête au Paradis, L’iconoclaste
    Karin Serres publie Les silences sauvages, Alma éditeur

    ****************************************************************************
    Cécile Coulon est née en 1990. En quelques années, elle a fait une ascension fulgurante et a publié six romans, dont Trois Saisons d’orage, récompensé par le prix des Libraires, et un recueil de poèmes, Les Ronces, prix Apollinaire.

    Une bête au Paradis est le roman d’une lignée de femmes possédées par leur terre. Un huis clos fiévreux hanté par la folie, le désir et la liberté.


    Karin Serres, née en 1967, a reçu le prix SGDL du premier roman pour Monde sans oiseaux (2013). Elle est également autrice de théâtre, metteuse en scène, décoratrice et traductrice. Elle saisit toutes les occasions de croiser son écriture avec l’univers d’autres artistes, en France et dans le monde.

    Les Silences sauvages racontent trois femmes, à un âge quelque part au milieu de cette longue période floue entre jeunesse et vieillesse. Elles font toutes trois partie des gens qu’on ne regarde pas. Les voici toutes trois au moment où la vie déraille. L’eau est leur miroir, leur alliée : lac, rivière ou océan. L’intensité de leur monde intérieur est la plus grande force dont elles disposent pour résister, jour après jour, contre la violence de nos sociétés. Trois silences sauvages que la beauté brute sauvera.