librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

L'AGENDA

DE NOS ANIMATIONS


  • 20
    février
    18h00

    Librairie générale

    Rencontres musicales et performances

    Horaire : 18h00

    Show Case avec le violoncelliste Bruno Philippe

    Consacré Révélation instrumentale aux Victoires de la musique 2018, le violoncelliste Bruno Philippe interprétera en solo quelques pièces de "Sonatas for cello and piano". Un album labellisé Harmonia mundi et dédié à Rachmaninov et Myaskovsky.
    ***********************************************************************

    La biographie de Bruno Philippe sur le site d’Harmonia mundi : http://www.harmoniamundi.com/#!/artists/2835


  • 09
    mars
    16h00

    Librairie Jeunesse, BD

    Dédicaces

    Horaire : 16h00

    Guillaume Duprat en dédicace !

    Venez rencontrer Guillaume Duprat à l’occasion de la parution de son nouvel album documentaire "Univers, des mondes grecs aux multivers" aux éditions Saltimbanque !

    L’univers est-il plat comme une crêpe ou rond comme un ballon ? Qui a imaginé le ciel sphérique comme une bille cristalline ? Comment Einstein voyait-il l’espace ? Quelle est la forme d’un multivers ? UNIVERS, Des Mondes grecs aux multivers offre un parcours visuel complet des plus importantes projections scientifiques de l’univers. Depuis des millénaires philosophes, mathématiciens ou physiciens se sont interrogés sur la manière de représenter l’univers. Pour cela, ils ont utilisés des métaphores afin de rendre accessibles leurs théories : un ballon de baudruche pour un espace en expansion, une éponge pour la structure de l’univers, des bulles pour des multivers, etc. Par un système de flaps représentant ces métaphores, Guillaume Duprat nous explique, avec beaucoup de clarté, toutes ces théories.


  • 11
    mars
    19h15

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h15

    PENSER L’APOCALYPSE, AVEC JEAN-PIERRE DUPUY

    A l’occasion de la parution du dernier livre de Jean-Pierre Dupuy, "La Guerre qui ne peut pas avoir lieu", la librairie Millepages, la ville de Vincennes, l’Association Recherches Mimétiques et les Editions Desclée de Brouwer vous invitent à une soirée-débat :

    « Penser l’apocalypse. Autour du travail de Jean-Pierre Dupuy »
    Avec : Jean-Pierre Dupuy, Vincent Delecroix et Camille Riquier.
    Débat animé par Pascal Thuot et Benoît Chantre

    Le livre :

    Nous sommes plus près d’une guerre nucléaire que nous ne l’avons jamais été pendant la Guerre froide, mais la plupart des gens sont aveugles à ce danger. Ils ont appris que les armes nucléaires ne servent qu’à une chose : empêcher que les autres les emploient. C’est ce qu’on appelle la dissuasion. Ils pensent aussi que ces armes sont trop destructrices pour qu’on soit tenté de les utiliser. Telles sont les illusions qui leur permettent de dormir tranquilles.

    Entre l’été 2017 et janvier 2018, nous avons plusieurs fois frôlé une guerre nucléaire que ses protagonistes, Donald Trump et Kim Jong Un, ne voulaient nullement, pas plus que ne la voulurent Kennedy et Khrouchtchev pendant la crise de Cuba. Les intentions des acteurs comptent en effet très peu. Des « machines apocalyptiques » décident aujourd’hui pour nous, des systèmes de déclenchement semi-automatique où le faux calcul, la mauvaise interprétation ou l’accident jouent un rôle déterminant.

    On repose donc ici à nouveaux frais la question de l’efficacité et de la moralité de l’arme nucléaire.

    Jean-Pierre Dupuy est professeur à l’Université Stanford. Il est l’auteur de très nombreux ouvrages, parmi lesquels : L’Enfer des choses. René Girard et la logique de l’économie (avec Paul Dumouchel, 1979) ; La Panique (1991) ; Le Sacrifice et l’envie (1994) ; Pour un catastrophisme éclairé (2002) ; Petite métaphysique des tsunamis (2005) ; La Marque du sacré (2010) ; L’Avenir de l’économie (2012) ou La Jalousie. Une géométrie du désir (2016).

    Le débat sera suivi d’une vente et dédicace des livres de Jean-Pierre Dupuy.

    INFORMATIONS PRATIQUES

    Centre culturel Georges-Pompidou
    142, rue de Fontenay - 94300 VINCENNES

    Accès : Métro ligne 1 : Château de Vincennes - RER ligne A : Vincennes

    Billetterie sur vincennes.fr et sur place, le soir même.

    Plein tarif : 5 € - Tarif réduit (jeunes de 18 à 25 ans) : 2 €
    La gratuité est accordée aux jeunes de moins de 18 ans, aux demandeurs d’emploi, aux bénéficiaires du RSA, aux titulaires d’une carte d’invalidité ou d’un forfait Améthyste et aux personnes non imposables sur présentation d’un justificatif.

    Renseignements : 01.43.98.67.71 ou actionculturelle@vincennes.fr


  • 15
    mars
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Poétiques migratoires #1 : rencontre avec Jeanne Benameur

    Rencontre poétique en compagnie de Jeanne Benameur autour de son livre L’exil n’a pas d’ombre, aux éditions Bruno Doucey.
    Un texte vibrant et magnifique sur l’exil, la séparation, et sur les possibilités infinies offertes par le langage dans cette quête de liberté.

    *****************************************************************************

    LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

    Une femme. Un homme. Ils marchent l’un derrière l’autre. Ils ont quitté leur village et traversent le désert sans savoir qu’ils finiront par atteindre la mer. Pourquoi sont-ils partis ? Nous n’en saurons pas beaucoup plus mais l’essentiel nous est donné : nous savons que la femme est partie parce que le livre de son enfance a été déchiré et qu’elle est entrée dans le langage. Son exil est celui de toutes les femmes qui tentent dans le monde d’aller vers la liberté, à travers la lecture et l’écriture. Quant à l’homme… Lui ne sait pas lire les signes écrits sur une page. Son univers est celui des signes du ciel, du vent, des herbes, des traces d’animaux. L’homme et la femme ne se rejoindront que devant la mer. « Nous sommes sous le soleil. / Nos corps n’ont plus d’ombre », disent-ils enfin.


  • 16
    mars
    11h30

    Librairie générale

    Horaire : 11h30

    Show case avec la gambiste Lucile Boulanger

    Lucile Boulanger commence la viole de gambe dès l’âge de cinq ans. Lauréate de plusieurs prix internationaux, elle se produit et enregistre avec de nombreux ensembles ou solistes et joue parallèlement au sein de plus grandes formations comme l’Ensemble Correspondances (Sébastien Daucé), Les Talens Lyriques (Christophe Rousset) ou Pygmalion (Raphaël Pichon).
    Ses deux disques précédents ont reçu de multiples récompenses : Diapason découverte, Choc Classica, Coup de Cœur Charles Cros, ffff Télérama.

    Elle nous jouera des extraits de son nouvel album "Les défis de Mr.Forqueray" sorti chez Harmonia Mundi.


  • 20
    mars
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Poétiques migratoires # 2 : rencontre avec Fabienne Brugère et Michel Agier

    Michel Agier publie L’étranger qui vient, repenser l’hospitalité aux éditions du Seuil
    Fabienne Brugère signe avec Guillaume Le Blanc La fin de l’hospitalité ; l’Europe, terre d’asile ? aux éditions Flammarion.

    ***************************************************************

    L’anthropologue et la philosophe s’interrogent sur la notion d’hospitalité. Contrairement à ce que peut laisser croire la gouvernance des États, imposant frontières, barrières, centre de rétention, l’étranger n’a pas toujours été synonyme d’ennemi. En s’interrogeant sur les routes de l’Histoire des hommes, la notion d’hospitalité semble prendre alors un autre sens, et il est intéressant de voir comment évoluent les différentes acceptions d’une même notion lorsque celle-ce se trouve confrontée aux nouvelles données géopolitiques.


  • 22
    mars
    19h30

    Librairie générale

    Horaire : 19h30

    Poétiques migratoires # 3 : rencontre avec Salah Al Hamdani et Omar Youssef Souleimane

    Rencontre avec Salah Al Hamdani pour Bagdad mon amour, Bagdad à ciel ouvert, aux Temps des cerises et Omar Youssef Souleimane pour Le petit terroriste aux éditions Flammarion.

    *********************************************************************************

    Ces deux écrivains, poètes vont échanger autour de la notion d’exil, l’un irakien ayant fui la dictature de Saddam Hussein dans les années 70 et l’autre syrien, ayant fui la répression du régime de Bachar El Assad il y a 6 ans. A différentes époques, ils vont s’interroger sur les possibilités qu’offre la littérature à travers l’intégration à la culture française.