librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebook Instagram Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux Instagram facebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

 

L'AGENDA

DE NOS ANIMATIONS


  • 28
    octobre
    19h30

    Librairie Jeunesse, BD

    Dédicaces

    Horaire : 19h30

    Lucie Quéméner en dédicace !

    Nous avons le plaisir de vous inviter à rencontrer Lucie Quéméner lors d’une séance de dédicace à la librairie Millepages Jeunesse BD pour sa BD Baume du Tigre parue aux éditions Delcourt !

    *****************************************************************************
    En raison de la situation sanitaire, le nombre de places est limité, il est indispensable de réserver par mail à l’adresse suivante :
    millepages.bd@wanadoo.fr
    *****************************************************************************

    Le mot de l’éditeur :
    Baume du Tigre
    Dans une famille d’immigrés asiatiques, trois générations de femmes tentent chacune à leur manière de fuir le poids des traditions, abandonnant la protection du clan, pour conquérir leur liberté. Ald, immigré asiatique et patriarche tyrannique, veille sur son clan avec autorité. Aussi, lorsque sa petite-fille aînée, Edda, annonce qu’elle veut être médecin plutôt que de travailler dans le restaurant familial, sa colère prend des proportions terribles. Bien décidée à s’émanciper, Edda entraîne alors ses soeurs Wilma, Isa et Etta dans un périple loin de chez elles. La route vers l’indépendance se fera-t-elle au prix de leur héritage culturel ?


  • 29
    octobre
    19h00

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h00

    Rencontre croisée avec les philosophes Adèle Van Reeth et Dorian Astor

    Nous sommes heureux de recevoir Adèle Van Reeth autour de son livre La Vie ordinaire paru aux éditions Gallimard, en compagnie de Dorian Astor qui publie La passion de l’incertitude paru dans la collection "La Relève" aux éditions de l’Observatoire.

    *************************************************************************
    En raison de la situation sanitaire, le nombre de places est limité, il est indispensable de réserver par mail à
    reservations@millepages.fr

    *****************************************************************************
    Adèle Van Reeth est philosophe, productrice de radio, notamment des Chemins de la philosophie sur France culture. Elle a écrit plusieurs essais. Son roman philosophique, La Vie ordinaire vient d’être publié chez Gallimard
    *
    Dorian Astor est philosophe. Spécialiste de Nietzsche, il a publié une biographie du philosophe (Gallimard, 2011), Nietzsche. La détresse du présent (Gallimard, 2014), le Dictionnaire Nietzsche (Laffont, 2017) et édité, avec M. de Launay, le tome 2 des Œuvres dans La Pléiade (2019). Traducteur de Freud, il est aussi l’auteur d’une biographie de Lou Andreas-Salomé (Gallimard, 2008) et de l’essai Deviens ce que tu es (Autrement, 2016).


    La vie ordinaire
    « La vie ordinaire est une vie d’hypocrite. On fait comme si c’était “déjà ça” de vivre “tranquillement”, comme si on ne voulait pas d’aventure. Comme s’il suffisait de se la couler douce dans les plis du laisser-être pour atteindre la tranquillité tant recherchée. Sauf que la plupart du temps, on n’y arrive pas.
    Puisque l’existence humaine est à la fois provisoire et continue, puisque rien ne dure et que le temps ne se retient pas, la tranquillité n’est pas de ce monde. Et c’est tant mieux. Que le dard de l’intranquillité vous pique encore et encore ! Demandez-vous, au moins une fois, si le nombre d’années parcourues, les épreuves et les angoisses endurées, si vous avez vécu tout ça pour vous réfugier dans la mauvaise foi de l’émerveillement ordinaire, sans jamais vouloir fouiller en dessous, remuer la vase qui étouffe vos désirs et vous fait croire qu’être quelqu’un, c’est peser lourd, et s’accrocher aux horaires comme si la vie en dépendait. »
    *
    La passion de l’incertitude
    Contre les opinions trop assurées et les convictions aveugles, contre ce germe de fanatisme qui couve sous toute certitude trop tranchée, le philosophe Dorian Astor fait l’éloge de l’incertitude, entre souffrance et légèreté.
    Partant de cet aphorisme provocant de Nietzsche : « Ce n’est pas le doute qui rend fou, c’est la certitude », Dorian Astor s’est mis en quête d’un scepticisme heureux à la Montaigne – il sait toutefois que l’incertitude reste une inquiétude inhérente à la vie et aux signes équivoques du monde, tissée de crainte, de courage, mais aussi de curiosité passionnée.
    Il l’a traquée chez les animaux, chez les humains, en lui-même, loin des procédures classiques d’établissement de vérités certaines. Se faisant tour à tour moraliste, éthologue, anthropologue, psychologue, romancier, poète, le philosophe dissèque, d’une écriture aussi subtile que lumineuse, la passion de l’incertitude – sans être assuré du sens qu’il faut retenir du terme « passion » : grand amour ou martyre… ?


  • 03
    novembre
    19h00

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h00

    Rencontre avec Rebecca Lighieri et Hadrien Bels

    Direction planète Marseille pour une rencontre en compagnie de deux formidables auteurs. Nous recevons Rebecca Lighieri autour de son roman Il est des homme qui se perdront toujours, aux éditions P.O.L. et Hadrien Bels pour son roman, Cinq dans tes yeux, aux éditions de l’Iconoclaste.

    **********************************************************************************
    En raison de la situation sanitaire, le nombre de places est limité. Il est donc indispensable de réserver par mail à : reservations@millepages.fr

    ********************************************************************************
    Il est des hommes qui se perdront toujours
    Le mot de Brindha
    Quel que soit le nom sous lequel elle écrit Rebecca Lighieri (ou Emmanuelle Bayamack-Tam) nous ravit avec sa description minutieuse des familles dysfonctionnelles. Dans ce nouvel opus, elle nous emmène au cœur d’une cité marseillaise. Non loin de là, derrière la colline, un campement de gitans deviendra le refuge des enfants malmenés par la vie. Ils sont trois, ils ont un salaud de père qui ne l’emporte pas au paradis...
    C’est beau et violent, traversé de pulsations sexuelles, ça prend aux tripes. Tout est dit, il ne vous reste plus qu’à le lire !

    Cinq dans tes yeux
    Le mot de Simon
    Quelle plume !
    D’une langue vive, pleine de spontanéité et d’humour, Hadrien Bels évoque des vies et une ville à la dérive. Il nous dresse le portrait de Stress, un loser désargenté et attachant, drôle et désespéré, qui rêve de réaliser un film sur son quartier d’enfance, défiguré par la gentrification. Tourmenté par la violence sociale, la drogue et l’amour, conjurer le sort ne s’avère pas si simple. Un premier roman réussi de bout en bout !


  • 05
    novembre
    19h00

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h00

    Rencontre dédicace avec Pierre Barrault

    Nous avons le plaisir de recevoir Pierre Barrault pour son nouveau roman énigmatique et délirant Catastrophes aux éditions Quidam.
    ******************************************************************************
    En raison de la situation sanitaire, le nombre de places est limité. Il est donc indispensable de réserver par mail à : reservations@millepages.fr
    ******************************************************************************

    Pierre Barrault vit à Nantes. Il a été libraire à Paris. Il est né en 1986, à Beaupréau, dans le Maine-et-Loire. Il est l’auteur de L’aide à l’emploi (Louise Bottu, 2019), de Clonck et ses dysfonctionnements (Louise Bottu, 2018) et de Tardigrade (L’Arbre vengeur, 2016).
    — 
    Résumé éditeur
    Enigmatiques ou délirants, les fragments dont ce livre fantasque est constitué sont, tout comme ce que le physicien Paul Ehrenfest a nommé « la catastrophe ultraviolette », d’évidentes aberrations.
    D’une logique imparable, ils empruntent aux codes du rêve, du cinéma et des séries aussi bien qu’à la physique quantique, dont il n’est ici pourtant jamais question, ou de manière très implicite. On y croise un maître-nageur à huit bras, un certain Lomax, le sosie de François Berléand, un éléphant-machine, un guéridon ou encore Patrick McGoohan dans Le Prisonnier.
    La clarté dans l’inacceptable, l’absurde en ébullition. Le monde est fou ? Quelle jouissive catastrophe !


  • 12
    novembre
    19h00

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h00

    Rencontre dédicace avec Négar Djavadi

    Nous sommes très heureux d’accueillir Négar Djavadi. Après le sublime Désorientale, elle nous revient avec un nouvel opus fulgurant et magistral, Arène, aux éditions Liana Levi.

    ****************************************************************************
    En raison de la situation sanitaire, le nombre de places est limité. Il est donc indispensable de réserver par mail à : reservations@millepages.fr
    **************************************************************************
    Négar Djavadi naît en Iran en 1969 dans une famille d’intellectuels opposants au Shah puis à Khomeiny. Elle a onze ans lorsqu’elle arrive clandestinement en France. Diplômée de l’INSAS, une école de cinéma bruxelloise, elle travaille plusieurs années derrière la caméra avant de se consacrer à l’écriture de scénarios. En 2016, Désorientale, son premier roman est un succès de librairie unanimement salué, traduit en une dizaine de langues. Son deuxième roman, Arène, paraît le 20 août 2020. Elle vit à Paris.


    Le mot de Pascal Thuot
    Attention lecture électro-choc ! Après le succès de "Désorientale", son premier roman virtuose, Négar Djavadi réussi le pari complètement dingue d’écrire un roman total sur les fêlures de la société française. Au cœur de Paris, aujourd’hui, le battement d’aile du papillon va prendre la forme d’un vol de portable, banal fait divers à l’origine d’un chaos inimaginable...
    "Arène" interroge, dérange et impressionne. L’un des romans français les plus puissants de la rentrée.


  • 13
    novembre
    18h00

    Librairie générale

    Rencontres musicales et performances

    Horaire : 18h00

    Concert classique avec Théotime Langlois de Swarte en duo avec Thomas Dunford

    Millepages en musique à l’occasion de la sortie de l’album The Mad Lover chez Harmonia Mundi avec ce duo exceptionnel que nous avons le plaisir de vous proposer, composé du violoniste virtuose Théotime Langlois de Swarte et du luthiste Thomas Dunford
    *******************************************************************************
    En raison de la situation sanitaire, le nombre de places est limité. Il est donc indispensable de réserver par mail à : reservations@millepages.fr
    ********************************************************************************
    L’album
    La particularité de ce projet est double, puisque d’une part, il est question de présenter pour la première fois au sein du label un duo réunissant deux musiciens parmi les plus talentueux de la jeune génération, le luthiste Thomas Dunford, et le violoniste Théotime Langlois de Swarte ; d’autre part, les deux musiciens ont fait le pari de révéler une musique rarement, voire jamais abordée, et certainement pas de cette façon — puisque s’y côtoient les pièces des deux frères Eccles, des deux frères Purcell… et des Matteis père et fils.
    Duo à l’honneur donc, mais aussi fraternité ou filiation pour une musique tout en intimité ! Pour valoriser ce projet, Théotime Langlois de Swarte, fin connaisseur de la lutherie ancienne, a choisi d’interpréter ce repertoire sur le remarquable violon de Jacob Stainer de 1665 : un instrument rare, monté baroque et dans son réglage original.
    Voilà un premier disque en perspective avec ce duo exceptionnel de musiciens dédié à une musique merveilleusement mélancolique et délicate.


  • 17
    novembre
    19h00

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h00

    Rencontre avec Hannelore Cayre

    Nous avons le grand plaisir de vous proposer une rencontre en compagnie de Hannelore Cayre, Lauréate du grand prix de littérature policière, à l’occasion de la parution de Richesse oblige aux éditions Métailié.
    *********************************************************************************
    En raison de la situation sanitaire, le nombre de places est limité. Il est donc indispensable de réserver par mail à : reservations@millepages.fr
    ***********************************************************************************
    Hannelore Cayre est avocate pénaliste, elle est née en 1963 et vit à Paris. Elle est l’auteur, entre autres, de Commis d’office, Toiles de maître et Comme au cinéma. Elle a réalisé plusieurs courts métrages, et l’adaptation de Commis d’office est son premier long métrage.
    Elle a écrit le best-seller La Daronne (Métailié, 2017) porté à l’ecran en 2020. Elle est lauréate du Grand Prix de Littérature Policière et du prix Le Point du Polar Européen.


    Résumé éditeur
    Comment élaguer, sans soulever de soupçons, toutes les branches d’un arbre généalogique pour arriver à un héritage. Un roman noir sarcastique avec des justicières pleines d’humour et de mauvais esprit qu’on n’a pas envie de condamner. Au XIXe siècle, les riches créaient des fortunes et achetaient des remplaçants pour que leurs enfants ne partent pas à la guerre. Aujourd’hui, ils ont des héritiers très riches et des descendants inconnus mais qui peuvent légitimement hériter ! En 1870, l’un des fils d’une grande famille d’industriels a été un utopiste généreux et a reconnu un enfant illégitime. En 2016, Blanche, la non-conformiste aux béquilles, entend parler des deuils qui frappent cette famille sans scrupules et découvre qu’elle pourrait très bien elle aussi accéder à cette fortune. Devant le cynisme affairiste, elle va faire justice en se servant de tout ce que la modernité met à notre portée. Une incroyable galerie de personnages : des méchants imbuvables, de riches inconscients, des idéalistes, une île où règne le matriarcat, des femmes admirables, avec en toile de fond une évocation magistrale de Paris assiégée par les Prussiens et le déménagement du Palais de Justice aux Batignolles.


  • 19
    novembre
    18h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 18h30

    Riad Sattouf pour fêter les 40 ans de la librairie Millepages

    A l’occasion des 40 ans de la librairie Millepages, nous avons l’honneur et le plaisir de recevoir Riad Sattouf pour L’Arabe du futur 5 aux éditions Allary (parution : 5 novembre)
    Rencontre exceptionnelle au centre culturel Georges Pompidou à Vincennes

    *************************************************************************
    En raison de la situation sanitaire, le nombre de places est limité. Il est donc indispensable de réserver par mail à : reservations@millepages.fr
    ***************************************************************************
    Résumé éditeur
    Ce livre raconte l’histoire vraie d’un adolescent plus du tout blond, de sa famille franco-syrienne et d’un fantôme.
    Riad a 14 ans, ses cheveux blonds ont disparu, et il a un physique difficile. À la fin du tome précédent, son père s’est enfui en Syrie avec son plus jeune frère, Fadi. Tandis que sa mère utilise tous les recours légaux pour récupérer son fils, Riad poursuit son exploration de cet âge pénible qu’est l’adolescence et se réfugie dans le paranormal. Il devient copain avec les exclus de sa classe, qui lui font lire Lovecraft, et rencontre Anaïck, la femme de sa vie. Grâce au dessin, il arrive à se faire – un peu – respecter. Mais il a du mal à trouver sa place, partagé entre l’envie d’être comme les autres et sa mauvaise conscience venue de Syrie, qui se rappelle à lui à travers les voix de son père et de ses cousins…
    - 
    Biographie
    Auteur de bande dessinée et réalisateur, Riad Sattouf naît en 1978 à Paris. Son enfance se déroule entre la Libye, la Syrie et la Bretagne.
    Il étudie les arts appliqués à Nantes, puis le cinéma d’animation à Paris, à l’école des Gobelins.
    Lauréat de nombreux prix internationaux (Los Angeles Times Graphic Novel Prize, Prix de l’excellence au Japan Media Arts Festival, Max und Moritz Prize) et traduit en vingt-deux langues, il est l’un des rares auteurs à avoir remporté le Fauve d’or du meilleur album au Festival d’Angoulême à deux reprises, en 2010 et 2015. La Bpi du Centre Pompidou lui consacre, en 2018, une exposition Riad Sattouf, l’écriture dessinée.
    Il a réalisé deux longs-métrages : Les Beaux Gosses, en 2009 (César du meilleur premier film), et Jacky au royaume des filles, en 2014.
    Riad Sattouf est le créateur d’une oeuvre originale qui utilise pleinement les ressources conjuguées du dessin et de l’écriture. Il porte sur le monde un regard très personnel, à la fois tendre et lucide. Son propos emprunte autant à la chronique sociale (Retour au collège, La Vie secrète des jeunes) qu’à la satire (Pascal Brutal) ou à l’autobiographie (L’Arabe du futur).


  • 21
    novembre
    15h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 15h30

    L’Afrique en marche avec Djaili Amadou Amal et Hemley Boum

    Nous avons le grand plaisir d’accueillir deux grandes autrices camerounaises dans le cadre du festival "L’Afrique en marche" qui se tient tous les deux ans à Vincennes.
    Djaili Amadou Amal publie en cette rentrée littéraire Les Impatientes aux éditions Emmanuelle Colas (dernière selection du Goncourt) et Hemley Boum a publié à l’automne dernier Les jours viennent et passent aux éditions Gallimard, un roman exceptionnel encore sur nos tables.

    *********************************************************************
    Attention ! L’événement se tiendra au Coeur de Ville à Vincennes.
    Réservation obligatoire dans la limite des places disponibles
    reservations@millepages.fr

    **********************************************************************
    Le mot de Brindha sur Les Impatientes
    La patience - munyal en peul - est la mère des vertus. Est-ce à dire qu’en son nom, les femmes doivent supporter les violences dont elles sont victimes ?
    Djaili Amadou Amal dénonce dans ce récit tristement contemporain le sort réservé aux femmes au sein de la communauté musulmane peul du Sahel. Son écriture brute et sans concessions agit comme une piqûre de rappel quant aux inégalités dont les femmes font les frais partout dans le monde et montre avec force combien la tradition des mariages arrangés entraîne des jeunes femmes souvent mineures dans une consternante spirale de souffrance.
    REMARQUABLE ET NÉCESSAIRE !
    — -
    Le mot de Brindha sur Les jours viennent et passent
    A travers des portraits de femmes d’une grande intensité, Hemley Boum interroge la transmission des traditions et pose un regard d’une grande acuité sur l’héritage d’un pays, le Cameroun, en proie à ses guerres intérieures. On suit ces femmes devenues mères et dont les enfants vont faire les frais de l’extrémisme qui ravage le pays. Que reste-t-il de nos valeurs lorsque celles-ci sont mises à sac par la folie fondamentaliste ?
    Un chef d’oeuvre tout simplement !


  • 25
    novembre
    19h00

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h00

    Rencontre avec Hervé le Tellier

    La librairie Millepages a le plaisir d’accueillir Hervé Le Tellier autour de son livre L’anomalie paru en cette rentrée littéraire aux éditions Gallimard.

    **********************************************************************
    En raison de la situation sanitaire, le nombre de places est limité, il est indispensable de réserver par mail à
    reservations@millepages.fr

    ************************************************************************
    Le mot de Claire
    Comment réagirait une société face à l’inexplicable ?
    C’est avec intelligence, finesse et humour que Hervé Le Tellier s’essaie à répondre à cette question. A mi-chemin entre The Leftovers et Les nouveaux sauvages, l’auteur signe un roman haletant et sincère, aux personnages complexes et touchants.
    A dévorer !
    *
    Le mot de l’éditeur
    « Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension. »
    En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte.
    Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai.
    Roman virtuose où la logique rencontre le magique, L’anomalie explore cette part de nous-mêmes qui nous échappe.
    **


  • 26
    novembre
    19h00

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h00

    Rencontre en poésie avec Simon Johannin et Suzanne Rault-Balet

    Nous avons le plaisir de recevoir Suzanne Rault-Balet et Simon Johannin pour une soirée poésie autour de leur deux recueils parus cet automne et qui publient respectivement
    Des frelons dans le coeur, aux éditions de L’iconoclaste dans la toute jeune collection Iconopop et Nous sommes maintenant nos êtres chers, aux éditions Allia

    ***********************************************************************
    En raison de la situation sanitaire, le nombre de places est limité, il est indispensable de réserver par mail à
    reservations@millepages.fr

    ************************************************************************
    Résumé éditeur
    Des frelons dans le cœur
    « Je suis une distributrice, rien que ça, une distributrice d’amour gratis »
    Le corps, le désir, l’amour : quand la liberté rime avec intranquillité. Les mots sans concession d’une jeune femme d’aujourd’hui pour dire nos peurs et notre besoin d’absolu.
    Nous sommes maintenant nos êtres chers

    Simon Johannin renoue dans ses poèmes avec l’univers de ses romans. Alors que les vers courent librement, souvent délestés de leur ponctuation, des émotions intenses traversent la nuit comme des étoiles filantes.


  • 27
    novembre
    17h00

    Librairie générale

    Dédicaces

    Horaire : 17h00

    Dédicace exceptionnelle en compagnie de l’artiste Philippe Hérard

    Nous avons l’immense plaisir de recevoir Philippe Hérard, grand artiste de street art qui a publié cet automne Un jour, un carton : 17 mars-11 mai 2020, aux éditions Omnisciences
    ********************************************************************

    En raison de la situation sanitaire, le nombre de places est limité, il est indispensable de réserver par mail à
    reservations@millepages.fr

    ***************************************************************************
    Le mot de Morgan
    QUAND L’ART SUBLIME LE CONFINEMENT
    Du 17 mars au 11 mai dernier, l’artiste Philippe Herard a réalisé de magnifiques peintures sur carton figurant des êtres esseulés en prise avec un quotidien souvent absurde.
    Reflétant avec un humour grinçant la solitude de l’homme pendant cette période, les 56 œuvres de ce livre donnent à voir des êtres mélancoliques rêvant à d’impossibles ailleurs.
    L’adéquation parfaite entre le fond métaphysique et angoissé de ces peintures et le médium choisi, le carton, support éphémère et fragile, révèle avec force toute la vulnérabilité de l’homme face au virus.
    Poétique, ce livre est le témoignage sublime d’une période sombre magnifiée par le dessin hors pair de cet immense artiste qu’est Philippe Hérard !
    - 
    Biographie
    Philippe Hérard est né en 1966. Il se consacre très tôt à la peinture. Ses œuvres sont exposées en galeries ainsi que dans divers salons d’art en France comme à l’étranger. Depuis 2009, il complète son travail sur toile en déclinant ses personnages anonymes sur papier kraft qu’il colle sur les murs de Paris et d’ailleurs. Un nouveau souffle pour le peintre dont le langage plastique se situe entre effacement et dévoilement.