librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

L'AGENDA

DE NOS ANIMATIONS


  • 14
    décembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Rencontre croisée entre Pierre Ducrozet et Martine Lusardy

    Avec Martine Lusardy et Pierre Ducrozet, nous saluons deux beaux événements : la parution du monumental L’art brut chez Citadelles et Mazenod, et l’exposition Jean-Michel Basquiat à la Fondation Louis Vuitton.

    ********************************************************************
    Pierre Ducrozet est l’auteur d’Eroica, une biographie romancée de Basquiat aux éditions Actes Sud.

    CE QU’EN PENSENT MORGANE ET BRINDHA
    ************************************

    Basquiat ou le feu follet du pop art !

    On croit connaître cet artiste inclassable, Pierre Ducrozet nous emmène dans les coulisses de sa création.
    Passionné d’art depuis sa prime jeunesse, Basquiat a usé ses souliers dans les musées new-yorkais, fasciné par les grands dont il s’inspire plus tard. Sa démarche semblable à aucune autre se traduit d’abord par des créations dans la rue de manière spontanée. Très vite remarqué par des galeristes qui crient au génie, il va d’abord profiter de sa renommée pour ensuite faire entendre son point de vue. Donner à l’art une valeur marchande, c’est se méprendre sur sa valeur intrinsèque.
    Curieux insatiable, il a séduit par sa personnalité hors norme. Amant de Madonna, il a été adoubé par Warhol dont il a été le fervent admirateur.
    La fulgurance de son succès, comme celle de sa vie et l’ampleur de la production qu’il laisse derrière lui en font un artiste passionnant à redécouvrir avant d’aller voir l’exposition événement qui lui est bientôt consacrée.
    ********************************************************************

    Martine Lusardy a coordonné l’édition de L’art brut chez Citadelles et Mazenod.

    LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR
    **********************

    Hier méconnu du grand public, l’art brut est aujourd’hui institutionnalisé et médiatisé. Loin de se cantonner à "l’art des fous", il recouvre une variété infinie de créations. Au-delà des œuvres associées aux asiles psychiatriques, des réalisations médiumniques, cet ouvrage met en lumière les réalisations protéiformes de "l’homme du commun" (Jean Dubuffet) - celles qui sont en dehors des circuits artistiques. D’autres appellations ont vu peu à peu le jour : hors normes, singuliers, outsider, habitant-paysagiste ...
    Cette synthèse originale menée par une équipe pluridisciplinaire internationale (historiens d’art, critiques, psychologue, psychiatre, artiste) réunit un corpus foisonnant de quelques 550 œuvres. À la fois étranges, inquiétantes et familières, elles sont les métaphores d’un "voyage-aventure" au tréfonds de notre sensibilité, qui donne à saisir la mesure de l’être humain.
    ********************************************************************


  • 15
    décembre
    10h30

    Librairie Jeunesse, BD

    Dédicaces

    Horaire : 10h30

    Rébecca Dautremer en dédicace !

    Nous avons le plaisir de vous inviter à rencontrer en dédicace Rébecca Dautremer à l’occasion de la parution de son nouvel album Les Riches Heures de Jacominus Gainsborough aux éditions Sarbacane !

    En douze scènes de genre traversées par les saisons, ponctuées de trois pêle-mêle et d’une dizaine de portraits du héros à différents âges, voici le récit d’une vie. Ses petits riens, ses grands moments, ses joies, ses peines, ses doutes, ses épreuves… Avec, au final, la chance d’avoir été aimé et le bonheur de contempler, au crépuscule de son existence, ses amis fidèles, Policarpe, César, Agathon ou Byron, sa compagne Douce la bien nommée et ses petits-enfants autour de soi. Pour la première fois, Rébecca Dautremer peint des animaux humanisés. Elle nous offre une fresque unique pour parler à tous du bonheur d’être en vie, à travers le destin d’un humble petit lapin. Et nous livre en prime son histoire la plus personnelle…


  • 16
    décembre
    16h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 16h30

    Rencontre et lecture avec Stéphanie Hochet

    Stéphanie Hochet signe un Éloge voluptueux du chat aux éditions Philippe Rey. Elle échangera autour de son livre et dédicacera ce qui fera à coup sûr un cadeau formidable pour les fêtes de fin d’année. La comédienne Julie Furton lira quelques morceaux choisis.

    LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR
    /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

    Animal domestique préféré des Français, compagnon fétiche des
    écrivains, figure incarnée de l’érotisme, symbole du guerrier libre
    et courageux, le chat a colonisé notre imaginaire. Indépendant
    et fier, il est souvent présenté comme ayant la réputation d’avoir
    domestiqué « ses humains ». De Baudelaire à Picasso, de Churchill
    à Doris Lessing, de Rossini à Kwon Yoonjoo, en passant par la
    comédie musicale Cats et les Pussy Riot, Stéphanie Hochet offre
    une promenade culturelle surprenante et riche à travers la centaine
    d’entrées que propose cet éloge, retraçant l’histoire des attachements
    si variés qui unissent les humains aux chats.
    Évadé perpétuel, roi fainéant, curieux génie, quelle meilleure
    forme que celle d’un dictionnaire pour saisir les esquives et malices
    du chat ? Stéphanie Hochet en témoigne et dresse avec amour
    (et volupté !) un portrait subtil du petit félin, tissant anecdotes,
    souvenirs, histoire et réflexions érudites.


  • 19
    décembre
    16h30

    Librairie générale

    Dédicaces

    Horaire : 16h30

    Dédicace d’Estelle-Sarah Bulle, lauréate du prix Millepages 2018 !

    Nous avons la joie de recevoir Estelle-Sarah Bulle, lauréate du prix Millepages dans la catégorie littérature française !
    Le prix récompense son premier roman publié aux éditions Liana Levi : Là où les chiens aboient par la queue.
    Coup de foudre absolu pour cette saga familiale cocasse et savoureuse !

    *************************************************************

    LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

    Dans la famille Ezechiel, c’est Antoine qui mène le jeu. Avec son « nom de savane », choisi pour embrouiller les mauvais esprits, ses croyances baroques et son sens de l’indépendance, elle est la plus indomptable de la fratrie. Ni Lucinde ni Petit-Frère ne sont jamais parvenus à lui tenir tête. Mais sa mémoire est comme une mine d’or. En jaillissent mille souvenirs-pépites que la nièce, une jeune femme née en banlieue parisienne et tiraillée par son identité métisse, recueille avidement. Au fil des conversations, Antoine fait revivre pour elle l’histoire familiale qui épouse celle de la Guadeloupe depuis la fin des années 40 : l’enfance au fin fond de la campagne, les splendeurs et les taudis de Pointe-à-Pitre, le commerce en mer des Caraïbes, l’inéluctable exil vers la métropole…

    Intensément romanesque, porté par une langue vive où affleure une pointe de créole, Là où les chiens aboient par la queue embrasse le destin de toute une génération d’Antillais pris entre deux mondes.


  • 08
    janvier
    19h30

    Librairie générale

    Horaire : 19h30

    Rencontre avec Julien Vidal

    Construire un monde meilleur, telle est la valeureuse ambition de Julien Vidal ! Publié aux éditions du Seuil, son livre Ça commence par moi prolonge et enrichit le blog éponyme qui recense une multitude d’action éco-responsables à expérimenter selon ses talents, ses disponibilités et moyens.
    Vous quittez 2018 repu et gâté, écœuré par la débauche de nourriture et de cadeaux, et contrit d’avoir pris part à la gabegie ?
    Troquez votre gueule de bois contre de saines résolutions et prenez enfin le virage de la décroissance !

    ********************************************************************

    LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR
    **********************

    Et si nous avions déjà les solutions dans notre quotidien pour changer le monde à notre échelle ?

    Tester et adopter une action écocitoyenne chaque jour pendant un an, c’est le défi que s’est lancé Julien Vidal. Il a choisi de partager son expérience et a répertorié ses 365 actions sur le site internet cacommenceparmoi.org. Voici un récit de vie au pays de l’utopie écologique à l’énergie contagieuse et à l’optimisme entraînant, accessible et rassembleur. Des solutions du quotidien, simples, efficaces (et économiques) pour changer le monde, ou comment réduire son empreinte écologique par quatre et diviser la taille de sa poubelle par dix, tout en économisant 300 euros par mois et en se reconnectant avec soi-même.
    « Oui, nous avons tous un rôle à jouer dans la préservation de notre planète. Oui, nous pouvons donner du sens à notre vie et agir pour que chaque être humain vive décemment. Je veux prouver que participer à la construction d’un monde meilleur, c’est possible, même pour le monsieur Tout-Le-Monde que je suis. Je vais partager ce vécu en toute transparence, en racontant les joies et les galères, les victoires et les échecs. Et si je me lance dans cette démarche, c’est surtout parce que j’ai envie d’être heureux. C’est parti, changer le monde, ça commence par moi ! »

    Julien Vidal a 32 ans. Après des études de droit et de politique internationale, il s’engage quatre ans dans les ONG, sous l’égide du Volontariat de solidarité internationale. De retour en France, il se lance dans le projet Ça commence par moi en parallèle de son travail au sein de l’association Unis-Cité.
    ********************************************************************


  • 10
    janvier
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Rencontre avec la romancière Sophie Daull

    Sophie Daull publie Au grand lavoir, son troisième livre aux éditions Philippe Rey.
    Nous retrouvons sa plume ciselée et poétique qui bouscule nos représentations et ausculte les désirs complexes de réparation.

    *******************************************************************

    LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR
    **********************

    Une romancière participe à une émission littéraire télévisée à l’occasion de la parution de son premier livre. Elle ne se doute pas qu’au même moment son image à l’écran bouleverse un employé des Espaces verts de la ville de Nogent-le-Rotrou. Repris de justice pour un crime commis il y a trente ans, menant désormais une vie bien rangée, ce dernier est confronté de façon inattendue à son passé, à son geste, à sa faute.
    Car la romancière est la fille de sa victime. Et, dans cinq jours, elle viendra dédicacer son ouvrage dans la librairie de la ville.
    Un compte à rebours se déploie alors pour cet homme solitaire, dans un climat à la fois banal et oppressant, en attendant le face-à-face qu’il redoute mais auquel il ne pourra se dérober.
    Dans ce texte où chaque personnage est en quête d’une réparation intime, Sophie Daull intervient pour affirmer la fidélité qu’elle voue aux disparus, aux fleurs et aux sous-préfectures.

    Un roman brillamment construit sur les ambiguïtés du désir de pardon.

    *******************************************************************


  • 17
    janvier
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Rencontre avec le romancier cubain Leonardo Padura

    Les éditions Métailié fêtent leurs 40 ans !
    C’est l’occasion de rendre hommage à l’un des plus grands auteurs de leur catalogue : Leonardo Padura. Dans son dernier roman La transparence du temps, on retrouve avec plaisir l’humour mélancolique du détective Mario Conde.

    ********************************************************************

    LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR
    *********************

    Alors qu’il approche de son 60ème anniversaire, Mario Conde broie du noir. Mais le coup de fil d’un ancien camarade de lycée réveille ses vieux instincts.
    Au nom de l’amitié (mais aussi contre une somme plus qu’honorable), Bobby le charge de retrouver une mystérieuse statue de la Vierge noire que lui a volée un ex-amant un peu voyou.
    Conde s’intéresse alors au milieu des marchands d’art de La Havane, découvre les mensonges et hypocrisies de tous les “gagnants” de l’ouverture cubaine, ainsi que la terrible misère de certains bidonvilles en banlieue, où survit péniblement toute une population de migrants venus de Santiago.
    Les cadavres s’accumulent et la Vierge noire s’avère plus puissante que prévu, elle a traversé les siècles et l’Histoire, protégé croisés et corsaires dans les couloirs du temps. Conde, aidé par ses amis, qui lui préparent un festin d’anniversaire somptueux, se retrouve embarqué lui aussi dans un tourbillon historique qui semble répondre à l’autre définition de la révolution : celle qui ramène toujours au même point.
    Un voyage éblouissant dans le temps et dans l’histoire porté par un grand roman plein d’humour noir et de mélancolie.

    ********************************************************************


  • 23
    janvier
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Rencontre avec Pierre Bayard

    Attention révélation ! Pierre Bayard publie La vérité sur Dix petits nègres aux éditions de Minuit.
    Aucun lecteur sensé ne peut croire en la solution invraisemblable proposée à la fin du célèbre roman policier Dix petits nègres.
    En donnant la parole au véritable assassin, ce livre explique ce qui s’est réellement passé et pourquoi Agatha Christie s’est trompée.

    ***********************************************************************

    CE QU’EN PENSE ANTOINE
    ***********************

    Dans ce quatrième opus sur le thème du délire d’interprétation, Pierre Bayard nous ramène sur l’Île du Nègre, lieu d’une tragédie aussi célèbre que macabre. Armé d’un bon sens stupéfiant, de ses compétences en psychanalyse et d’une solide culture littéraire et philosophique, il nous démontre une fois de plus que même les plus grands peuvent se tromper. Ainsi, sous la forme d’un polar machiavélique, cet essai ludique et bluffant se propose de rétablir la vérité sur une erreur judiciaire et, au passage, s’offre le luxe de (re)mettre en boîte Agatha Christie !

    ***********************************************************************


  • 25
    janvier
    19h30

    Librairie générale

    Lectures

    Horaire : 19h30

    Lectures gastronomiques avec Joëlle Aubert et Bernard Julien

    La gourmandise et la cuisine ont souvent été une source d’inspiration pour les grands auteurs...
    Les comédiens Joëlle Aubert et Bernard Julien vous titilleront les papilles avec cette traversée gastronomique et poétique composée de textes classiques et contemporains.
    Proust, Ozanne, Ponge, Rimbaud et Verlaine... C’est une vraie dégustation littéraire que nous vous proposons !