librest
facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

Vos librairies Millepages seront ouvertes vendredi 8 mai toute la journée aux horaires habituels ::

L'AGENDA

DE NOS ANIMATIONS


  • 16
    Mai
    16h30

    Librairie Millepages Jeunesse BD

    Horaire : 16h30

    Tom Tirabosco en dédicace!

    L'équipe Millepages BD et les éditions Atrabile ont le plaisir de vous inviter à rencontrer en dédicace Tom Tirabosco à l'occasion de la parution de sa nouvelle BD "Wonderland" .
    Il aura fallu à Tom Tirabosco plus de 10 ans pour mener à bien ce Wonderland, projet sans aucun doute le plus personnel de l’auteur, et pour cause : initié dans la revue Bile noire, Wonderland est une œuvre ouvertement autobiographique qui suit à la trace le jeune Tommaso, de sa naissance jusqu’à son entrée au collège. A travers moult souvenirs et anecdotes, Tirabosco décrit son entourage et plus particulièrement sa famille, aimante, chaleureuse, et également passablement chamboulée par les coups du sort : de la rencontre de ses parents, façon comédie italienne, à des tensions familiales plutôt houleuses, en passant par la naissance de son frère Michel, physiquement handicapé, et qui deviendra plus tard un musicien renommé – la relation des deux frères, tumultueuse et complexe, donne d’ailleurs à lire certaines des pages les plus belles et les plus touchantes jamais dessinées par l’auteur. On y découvrira également comment l’imaginaire de Tirabosco s’est façonné, à travers une large palette d’influences allant de Titien à Walt Disney, ainsi que ses interrogations sur des sujets aussi bien sociaux que politiques. Bref, Wonderland est un ouvrage à l’image de son auteur : riche en questionnements et en engagements, indéniablement généreux, et profondément humain.

  • 20
    Mai
    19h30

    Librairie Millepages

    Dédicaces

    Horaire : 19h30

    Kent

    Rencontre avec Kent, auteur-compositeur, interprète et écrivain qui publie "Dans la tête d'un chanteur". Castor Astral.
    Dans la tête d'un chanteurDans la tête d'un chanteur
    Kent

    Castor Astral

    En août 2013, France Inter propose à Kent d’animer une émission quotidienne sur la musique intitulée « Vibrato ».
    À cette occasion, Kent raconte à la fois son histoire, mais aussi celle des autres. Une savoureuse promenade musicale et littéraire. On y croise entre autres Jacques Brel, Bob Dylan, David Bowie, Serge Gainsbourg, Alain Souchon, Charles Aznavour, Léo Ferré, Lalo Schifrin, les Doors, les Beatles, Tom Jones, Barbara et Quincy Jones.
    Illustrations de l'auteur.

    « À la manière de En avant la zizique de Boris Vian, j’ai tenté de synthétiser une vision générale du procédé de création en chanson. La chanson vue de l’intérieur, de la soute aux atours. »

    Avec une vingtaine d’albums à son actif, KENT est devenu un des piliers de la chanson et du rock français. Il débute en 1977 une aventure de cinq ans comme chanteur du groupe Starshooter. Il entame ensuite une carrière en solo qu’il poursuit toujours. Il a notamment écrit pour Zazie, Johnny Hallyday, Nolwenn Leroy et Calogero. Ainsi que pour Enzo Enzo avec qui il remporte la Victoire de la Musique pour la meilleure chanson de l’année avec «Juste quelqu’un de bien».
    Artiste pluridisciplinaire, il est aussi auteur de bandes dessinées et romancier : Les Nouilles froides et Un été pourri (Séguier), Des gens imparfaits et Quelque chose de beau (Ramsay), ainsi que Vibrato (JC Lattès).


  • 21
    Mai
    19h30

    Librairie Millepages

    Horaire : 19h30

    Laurent LD Bonnet

    Rencontre exceptionnelle avec Laurent ld Bonnet qui publie "Dix secondes" aux Vents d’ailleurs
    Dix secondes
    Laurent LD Bonnet

    Vents d'ailleurs

    Que deviennent nos quêtes d’adolescent? A 45 ans, Antoine n’a jamais oublié la sienne: l’inconnue croisée par hasard, qui soutiendrait son regard 10 secondes, serait la femme de sa vie. Et si ce rêve jamais abouti ne l’a pas empêché de vivre sa vie d’homme, il décide pourtant un jour, d’y croire à nouveau. Poète extravagant,
    ou guetteur d’absolu, Antoine va rencontrer dans la station de métro « Filles du Calvaire » une inconnue qui, depuis le quai d’en face, soutient son regard 10 secondes. Il la rejoint immédiatement, s’ouvre à elle, lui livre sans tabou son émerveillement et sa quête. La femme l’écoute, sourit à ses propos sans y croire, et lui dit son prénom, Léa. Avant de disparaître dans la foule.

    Paris fantasques sur le hasard, les chiffres, rencontres parallèles, annonce codée dans Libé... Antoine va tout faire pour la retrouver. Provoquer le destin, garder intact son idéal, s’obstiner à croire en l’impossible : ce sera son quotidien pendant un an.

    Sur la plaque d’émail bleu s’inscrivait le numéro de l’habitation, gravé en blanc. Évidemment, lui seul l’aurait amusé. Mais trouver ce 18 qui pendouillait parce qu’il manquait un clou de fixation, présentant ainsi le 8 en position d’infini, «là vraiment, s’était-il dit en repensant au numérologue, c’est un peu trop».

  • 27
    Mai
    19h30

    Librairie Millepages

    Horaire : 19h30

    Lyonel Trouillot

    Rencontre et lecture en compagnie du romancier et poète haïtien Lyonel Trouillot qui publie "C'est avec mains qu'on fait chansons", une anthologie poétique au Temps des cerises
    «C’est quand on essaye de l’écrire que se pose à nous la question de savoir ce qu’est la poésie. Peut-on prétendre que c’est bien elle qu’on écrit? Un tel savoir impliquerait de pouvoir la nommer dans son être ou dans ses fonctions, attitude quelque peu prétentieuse ou réductrice. On ne peut non plus prétendre ne pas la connaître un peu, ne pas sentir sa présence dans des textes qu’on a lus, sans dire que les textes en question l’épuisent ou la définissent. Affronter la poésie, c’est vivre dans le doute. Y touche-t-on? La touche-t-on? D’où, chez moi l’hésitation à donner à lire, celle que j’essaye de faire, ou à donner à lire les textes que je fais comme étant de la poésie. Je viole une de mes lois secrètes en donnant à lire ce choix de textes. Qui couvre une période de trente ans.Mes hiers et mes aujourd’hui, mes démêlés avec des intentions esthétiques et des questions humaines qui me traversent, me quittent, me reviennent.
    J’ose donc partager ce doute sur la poésie avec le lecteur qui le voudra. L’écriture poétique restant pour moi la plus sacrée des fêtes païennes et une entreprise de restitution langagière sans égale, par les blessures, les songes et le rapport au réel, individuels et pourtant communs qu’elle interpelle. C’est là où je partage mes peurs, et me fais peur. Là où, résolument timide, je noue avec moi, et avec toi une relation aussi nécessaire qu’improbable.»