librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

LES LECTURES

DE MILLEPAGES

Encore

Auteur(s) : Hakan Günday

Edition : Librairie Generale Francaise

Collection : Ldp

Parution : 08/03/2017

Chronique de pascal thuot :

"Le transport de migrants clandestins avait deux aspects. Dans le premier cas, la marchandise, autrement dit l’homme, était livrée au client et continuait, par un travail forcé, à payer le prix de son transfert. Dans le deuxième cas, c’est le clandestin lui-même qui était le client ; il payait en une seule fois le prix exigé et en échange on le conduisait là où il voulait et on ne s’occupait plus de lui ! Mais le monde change et la première variante prenait chaque jour un peu plus le pas sur la seconde."

En refermant « Encore », le dernier roman d’Hakan Günday, il faut prendre le temps de s’ébrouer. Mais les effets de la gifle reçue peinent à s’estomper tant le choc est considérable. A partir d’un sujet brûlant, le sort atroce réservé aux migrants, Günday choisit de dynamiter notre innocence de pacotille. Comment ? En culbutant le lecteur dans l’enfer mental du passeur, plus précisément du fils d’un trafiquant, Gâza, un enfant que le mal va grignoter comme une gale jusqu’au point de non retour.

Porté par une écriture au sang froid, et une intelligence narrative hors du commun, « Encore » réussit un pari compliqué : explorer par un subtil jeu de renversements tous les aspects de la condition humaine soumise aux effets pervers de la domination. Un roman politique ? Oui mais seulement parce que ce n’est pas son intention première. Ecrire est la meilleure façon de penser.

Il faut se rendre à l’évidence avec ce voyage au bout de notre nuit, la Turquie a donné naissance à son Louis-Ferdinand Céline.

Resumé éditeur :

Gazâ a neuf ans et vit sur les bords de la mer Egée. Il travaille avec son père Ahad, passeur de clandestins. Ils entreposent dans un dépôt les individus qui viennent de parcourir plusieurs milliers de kilomètres. Un jour, Gazâ cause la mort d'un jeune Afghan. Dès lors, le garçon ne cesse de penser à lui et conserve précieusement la grenouille en papier qu'il lui avait donnée ce qui ne l'empêche pas de devenir le tortionnaire des clandestins qui ont le malheur de tomber entre ses mains. Un soir, tout bascule, et c'est désormais à Gazâ de trouver comment survivre... On retrouve dans ce roman coup de poing le regard sans concession sur le monde contemporain et l'insolence de ton de l'auteur de D'un extrême l'autre (Prix du meilleur roman de l'année 2011, Turquie).   Un sujet brûlant évoqué sans pudeur ni angélisme. Un roman aussi dur que beau.Yann Perreau, Les Inrockuptibles. Rageur et enfiévré. Juliette Bénabent, Télérama.