librest
facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

Les librairie seront fermées dimanche 31 août et lundi 1er septembre pour inventaire ::

À LA UNE

  • D’AMÉRIQUE ET DE FRANCE

    Longtemps la France a rêvé d’Amérique, et ce depuis les premiers voyages de Jacques Cartier dans les années 1530, (...)
    Longtemps la France a rêvé d’Amérique, et ce depuis les premiers voyages de Jacques Cartier dans les années 1530, jusqu’à donner naissance à cette Nouvelle-France qui, à la fin du XVIIe siècle, s’étendait d’un bout à l’autre du continent, d’est en ouest et du nord au sud, de la côte Atlantique aux Grandes Plaines, des rivages de Louisiane à l’immensité des forêts canadiennes.

    On oublie souvent combien la présence française a joué un rôle majeur dans le développement de l’Amérique telle que nous la connaissons aujourd’hui. Qu’ils aient été commerçants, militaires, missionnaires, trappeurs ou coureurs des bois, les Français ont exploré le continent, dessiné des cartes, fondé des villes, fait du négoce avec les tribus indiennes, baptisé rivières, lacs et montagnes... L’aventure s’est achevée en 1763 avec la perte du Canada puis en 1803 avec la cession de la Louisiane aux Etats-Unis mais, par leur présence, les Français ont donné naissance à une culture riche et plurielle, toujours vibrante, celle de l’Amérique francophone.

    C’est cette Amérique que nous avons choisi de mettre à l’honneur en invitant écrivains et artistes venus du Québec, d’Haïti, d’Acadie, de Louisiane, du Manitoba et de la Saskatchewan. Car en plus d’une histoire et d’une culture, nous avons une langue en partage. Aussi avons-nous souhaité la présence d’écrivains français dans les débats et rencontres. Ils ont été nombreux à accepter notre invitation et nous les en remercions.

    Nous sommes également heureux de pouvoir, une fois encore, célébrer la richesse et la diversité des littératures anglophones en accueillant des auteurs venus du Canada et des Etats-Unis. Deux pays auxquels les Français sont attachés, deux cultures avec lesquelles perdure cette relation entamée il y a plusieurs siècles.

    Grâce à ces auteurs et à leurs lecteurs mais aussi aux éditeurs, traducteurs, journalistes, libraires et bibliothécaires rassemblés à Vincennes pendant quelques jours, cette septième édition d’America s’annonce exceptionnelle et nous souhaitons, une fois encore, que le livre et la littérature soient fêtés comme il se doit.

    Francis Geffard et Pascal Thuot

    Retrouvez toutes les infos sur le site.

    >> Voir le détail
  • Annick Bouleau

    PASSAGE DU CINEMA, 4992

    Pour tous ceux qui aiment chercher/trouver, classer/ranger, couper/coller ET le cinéma, voici un ouvrage à découvrir, (...)

    Pour tous ceux qui aiment chercher/trouver, classer/ranger, couper/coller ET le cinéma, voici un ouvrage à découvrir, unique en son genre. Composé de 4992 fragments relevés dans des revues ayant trait au 7ème art depuis ses débuts, il compile des propos de professionnels du cinéma, réalisateurs, acteurs, producteurs, techniciens.. retraçant une histoire du cinéma, ludique et passionnante.

    http://www.ouvrirlecinema.org/ansedonia/edition.html

    Sarah Bazin-Slaney

    >> Voir le détail
  • Léonora Miano / Jean Bofane

    La semaine de l’Afrique en marche

    Rencontre en partenariat avec La semaine de l’Afrique en marche Léonora Miano prix Fémina 2013 pour "La saison de (...)
    Rencontre en partenariat avec La semaine de l’Afrique en marche Léonora Miano prix Fémina 2013 pour "La saison de l’ombre", Grasset et Jean Bofane pour "Congo Inc." Actes Sud

    Léonora Miano / Jean Bofane Librairie Millepages / Réseau Librest le 22/05/14 from association librest on Vimeo.

    >> Voir le détail
  • Jean-Claude Pirotte

    Fin de cavale pour Jean-Claude Pirotte / Disparition d’un ami

    L’écrivain belge Jean-Claude Pirotte est mort. Après une vie de voyages et de poésie, notamment marquée par une cavale (...)
    L’écrivain belge Jean-Claude Pirotte est mort. Après une vie de voyages et de poésie, notamment marquée par une cavale dans les années 1970, il s’est éteint en France, le 24 mai, à l’âge de 74 ans.
    La littérature perd une précieuse voix. L’écrivain, poète et peintre belge Jean-Claude Pirotte est décédé, samedi 24 mai, d’un cancer généralisé, dans le Jura, non loin de la frontière suisse. Le Cherche Midi publie le 21 août, Portrait craché, récit de l’écrivain racontant le combat qu’il mené contre sa maladie.

    Né à Namur (Wallonie) le 20 octobre 1939, Jean-Claude Pirotte connaît une jeunesse faite de mauvaises fréquentations, à l’opposé de sa famille d’enseignants qu’il disait détester. Passionné de poésie, il publie son premier recueil, Goût de cendre (Thone), en 1963 durant ses études de droit.

    Un an plus tard, Jean-Claude Pirotte devient avocat. Mais sa carrière de magistrat tourne court lorsqu’en 1975 il est accusé d’avoir facilité la tentative d’évasion d’un de ses clients. Radié du barreau et condamné à un an et demi de prison, le poète prend la fuite vers la France. Il y mènera une vie de cavale jusqu’à la prescription de sa peine en 1981, année où il retourne à Namur. Dans la foulée, il publie Le journal moche (Luneau-Ascot) puis son premier roman, La pluie à Rethel, l’année suivante. Il remporte le prix Victor Rossel en 1986 avec Un été dans la combe, puis publie Sarah, feuille morte (1989), Le Noël du cheval de bois (1998). Avec Autres arpents (La Table Ronde), Pirotte remporte le prix Marguerite Duras en 2000.

    Jean-Claude Pirotte est à nouveau été récompensé en 2006 pour Une adolescence en Gueldre (La Table Ronde), prix des Deux-Magots. En 2012, le Grand prix de poésie de l’Académie française et le Goncourt de la poésie couronnent l’ensemble de son œuvre.

    A propos de ses années de fuite, le poète avait dit dans un documentaire : "Les magistrats qui m’ont condamné m’ont accordé une forme de bonheur. Celui de vivre dans l’extraordinaire.” Jean-Claude Pirotte vivait depuis plusieurs années avec l’écrivaine Sylvie Doizelet. Il est mort d’un cancer généralisé à l’âge de 74 ans.


    par François Oulac, repris de livreshebdo.fr
    http://www.livreshebdo.fr/article/fin-de-cavale-pour-jean-claude-pirotte
    >> Voir le détail
  • Pierre Autin Grenier

    Disparition d’un ami

    L’auteur français Pierre Autin-Grenier est mort à Lyon, samedi 12 avril, des suites d’une longue maladie. Adepte de la (...)
    L’auteur français Pierre Autin-Grenier est mort à Lyon, samedi 12 avril, des suites d’une longue maladie. Adepte de la forme brève et de l’humour noir, il a signé de nombreux récits et recueils de nouvelles. Laissant derrière lui une œuvre à la fois drôle et révoltée, l’écrivain Pierre-Autin Grenier s’est éteint samedi 12 avril à Lyon, sa ville natale, à l’âge de 67 ans.
    De ses débuts plutôt confidentiels avec son premier livre Entre parenthèses paru en 1978 (La Corde raide) suivi de Jours anciens (Jean le Mauve) en 1980, aux recueils de nouvelles et récits publiés chez Gallimard (Je ne suis pas un héros, Toute une vie bien ratée, L’éternité est inutile…), Pierre Autin-Grenier s’est imposé comme un maître de la forme brève, maniant l’humour noir et l’ironie avec brio, pour mieux exprimer son sentiment de révolte.

    Ses œuvres s’intéressent notamment aux "petites gens" et au quotidien. Dans Friterie bar Brunetti, par exemple, paru en 2005 chez Gallimard, l’auteur dépeint la vie de ce modeste café des années 1960 qu’il fréquenta dès l’âge de 20 ans et où il apprit la vie, la politique et la littérature auprès d’habitués tels que Raymond avec ses souvenirs d’Indochine, Madame Loulou la prostituée, Domi le cantonnier, le père Joseph, ou encore Renée la bistrotière.

    En 2011, Pierre Autin-Grenier a reçu le Grand Prix de l’humour noir pour C’est tous les jours comme ça (Finitude, 2010). Par ailleurs, les Carnets du dessert de lune rééditent, le 2 avril 2014, Chroniques des faits, des poésies en prose qui dépeignent un monde absurde et désespéré, peuplé de figures étranges. Son dernier livre, Rats, est paru en janvier 2013 chez Circa 1924.

    Souen Léger dans livrehebdo.fr du 14/4/2014 lire l’article
    >> Voir le détail

L'AGENDA DE NOS ANIMATIONS

04
Septembre
19h30
Millepages - Librairie
Evénements LIBREST
Rentrée littéraire
>> Voir le détail
11
Septembre
14h00
Millepages - Librairie

Festival America
>> Voir le détail

LES NOUVEAUTÉS

NOS DERNIÈRES LECTURES

L'AUTEUR À SUIVRE...

  • Jean-Paul Didierlaurent

    Le livre de l’été arrive du diable vauvert, au propre et au figuré. Ce premier roman lumineux aiguise d’emblée la curiosité car avant même sa parution en France, il s’est taillé une solide réputation de success story à l’international. Rencontre.
    Interview Jean-Paul Didierlaurent / Pascal Thuot. Peut-on passer à côté de sa vie ou de la vie tout court à cause d’un nom ridicule ? Certains noms peuvent être vécus comme de véritables handicaps, au (...)
    >> Voir le détail
  • Ken Kesey (1935-2001)

    Que dire à ceux qui ne connaissent / ne se rappellent pas de Ken KESEY ?
    Qu’il est un Grand d’Amérique ? Qu’il a su, dans la continuité d’écrivains comme Steinbeck, bousculer un public enlisé dans ses croyances et ses persuasions toutes maccarthystes, galvanisées par un (...)
    >> Voir le détail
  • Greil Marcus, after show

    Greil Marcus possède un sacré pedigree : rédacteur en chef de "Rolling Stone", chroniqueur dans "Creem" et le célèbre hebdo new-yorkais "The Village Voice", il a également signé "Lipstick Traces", "Mystery train" et "Like a Rolling Stone*, trois livres majeurs pour qui veut fureter dans les coulisses de la pop-culture américaine en général et la légende Bob Dylan en particulier.
    Mardi 5 novembre, le fond de l’air est frais, le ciel gris souris mais j’ai le cœur empli de joie et d’excitation : ce soir, Greil Marcus, l’une des signatures les plus prestigieuses de la presse (...)
    >> Voir le détail
  • Richard Matheson

    Richard Matheson rejoint "the Twilight Zone".

    2013, année funeste pour les littératures de l’imaginaire : après Jack Vance, Ray Bradbury et Iain Banks c’est au tour de Richard Matheson de tirer sa révérence. Millepages vous propose un retour sur une oeuvre à vous glacer le sang ! Hommage d’un fan en deuil.

    Richard Matheson racontait volontiers que l’idée de "Je suis une légende" lui était venue après avoir vu "Dracula" au cinéma. Si un seul Vampire pouvait faire peur à tout le monde, alors "un monde (...)
    >> Voir le détail
  • Mia Couto

    A l’occasion de la sortie du nouveau roman de Mia Couto et de son précédent en poche (tous deux aux éditions Métailié), Focus sur ce grand auteur portugais du Mozambique
    Moins violent que L’accordeur de silences , sublime roman paru l’an dernier, Poisons de Dieu, Remèdes du diable confirme le talent de conteur poète qu’est Mia Couto. Sidonio est un jeune médecin de (...)
    >> Voir le détail

CD / DVD

  • True detective - Nic pizzolatto / Cary Fukunaga

    Nic pizzolatto / Cary Fukunaga
    Si vous n’avez pas encore regardė cette série, vous avez beaucoup de chance ...mais précipitez-vous, c’est inoubliable !
    >> Voir le détail

  • Ida - Pawel Pawlikowski

    Pawel Pawlikowski
    Le noir et blanc somptueux de Pawlikowski met en scène une actrice superbe...à voir !
    >> Voir le détail

  • Felix Van Groeningen

    Alabama Monroe

    Alabama Monroe est un film dramatique belgo-néerlandais . Il a remporté le César du meilleur film étranger.

    Didier et Élise vivent une histoire d’amour passionnée et rythmée par la musique. Lui, joue du banjo dans un groupe de Bluegrass Country et vénère l’Amérique. Elle, tient un salon de tatouage et chante dans le groupe de Didier. De leur union fusionnelle naît une fille, Maybelle...

    Coup de cœur de la librairie Millepages !

    >> Voir le détail

  • Ahmad Jamal

    Saturday morning - Jazz Village/Harmonia Mundi

    Jazz Village/Harmonia Mundi
    A 83 ans, le pianiste Ahmad Jamal groove comme jamais !
    "Satuday morning" est un disque d’une grande fraîcheur, au son pourtant chaleureux : un rythme viscéral qui vous saisit, vous soulève et vous pousse à danser, des mélodies dont l’évidence n’a rien de simpliste mais qui vous trottent dans la tête et qu’on se surprendra à siffloter au réveil, un sens hors pair de la nuance et du silence (sur scène, il faut voir comme un simple geste de la main du maître conduit son groupe à le surprendre), tout cela consolidé par des musiciens (Reginald Veal à la basse, Herlin Riley à la batterie et Manolo Badrena aux percussions) dont le feeling divin ne fait qu’un avec ce grand monsieur du piano et de la musique.
    >> Voir le détail

  • Iiro Rantala - Michael Wollny - Leszek Mozdzer

    Jazz at Berlin Philarmonic I - ACT

    ACT
    Voilà trois pianistes virtuoses réunis pour un concert de haute voltige capturé le 11 décembre 2012 à la Philharmonie (...)

    Voilà trois pianistes virtuoses réunis pour un concert de haute voltige capturé le 11 décembre 2012 à la Philharmonie de Berlin.

    En solos, en duos, et même en trio où ils ne font qu’un (le bouquet final !), après avoir bousculé Bach, versé une larme de regret sur Esbjorn Svensson, s’être éclatés comme des copains (ce qu’ils doivent être) sur l’Armanda’s rumba de Chick Corea et joué quelques-unes de leurs compositions respectives, I. Rantala, M. Wollny et L. Mozdzer ont largement mérité l’ovation qui leur est faite.

    >> Voir le détail