librest

Paris librairie, la plus grande librairie du monde.
Cherchez et réservez vos livres en 1 click, ils vous attendent en librairie !

facebookSuivez-nous sur Facebook
Librairie Générale

91 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 04 15

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00
Suivez-nous sur Facebookfacebook
Librairie Jeunesse, BD

174 rue de Fontenay - Vincennes | 01 43 28 84 30

lundi : 14h30 > 19h30
du mardi au samedi : 9h30 > 19h30
dimanche : 10h30 > 13h00

A partir du dimanche 16 juillet, vos librairies Millepages passent aux horaires d’été. Toutes les infos ci-dessous dans la rubrique "en vitrine". ::

L'AGENDA

DE NOS ANIMATIONS

Afficher tous les évènements du mois


  • 06
    septembre
    19h30

    Librairie générale

    Rencontres et Débats

    Horaire : 19h30

    Louis-Philippe Dalembert et Erik Orsenna

    Fêtons la beauté de la langue française en compagnie de

    LOUIS-PHILIPPE DALEMBERT qui publie "Avant que les ombres s’effacent" aux éditions Sabine Wespieser, Prix Orange du livre 2017 (entre autre distinction !)

    et ERIK ORSENNA, de l’Académie française pour "La Fontaine une école buissonnière", coédition Stock et France Inter.

    A propos de "Avant que les ombres s’effacent" :

    Une réjouissante saga familiale !
    Louis-Philippe Dalembert s’empare d’une page d’histoire totalement méconnue et nous embarque à la suite d’un certain Ruben Schwarzberg qui, lors de la Seconde Guerre mondiale, trouva refuge en Haïti. Après de multiples péripéties particulièrement éprouvantes, c’est bien le consulat haïtien qui délivrera le passeport lui permettant d’atteindre cette terre promise pour nombre de juifs ayant fui le nazisme.

    Il fallait toute la verve et le talent d’un Louis-Philippe Dalembert pour faire revivre ces destins oubliés et fixer leurs ombres à l’encre indélébile de la littérature.

    A propos de "La Fontaine, une école buissonnière" :

    « Depuis l’enfance, il est notre ami. Et les animaux de ses Fables, notre famille. Agneau, corbeau, loup, mouche, grenouille, écrevisse ne nous ont plus jamais quittés.
    Malicieuse et sage compagnie !
    Mais que savons-nous de La Fontaine, sans doute le plus grand poète de notre langue française ?
    Voici une promenade au pays vrai d’un certain tout petit Jean, né le 8 juillet 1621, dans la bonne ville de Château-Thierry, juste à l’entrée de la Champagne. Bientôt voici Paris, joyeux Quartier latin et bons camarades : Boileau, Molière, Racine.
    Voici un protecteur, un trop brillant surintendant des Finances, bientôt emprisonné. On ne fait pas sans risque de l’ombre au Roi Soleil.
    Voici un très cohérent mari : vite cocu et tranquille de l’être, pourvu qu’on le laisse courir à sa guise.
    Voici la pauvreté, malgré l’immense succès des Fables.
    Et, peut-être pour le meilleur, voici des Contes. L’Éducation nationale, qui n’aime pas rougir, interdisait de nous les apprendre. On y rencontre trop de dames « gentilles de corsage ».
    Vous allez voir comme La Fontaine ressemble à la vie : mi-fable, mi-conte.
    Gravement coquine. »